Test du MouseTrapper Prime, la souris centrale au pavé tapis de course

Si elles n’ont pas rencontré une grande adoption dans le gaming, les interfaces Homme Machine ont beaucoup progressé via la reconnaissance vocale, la VR ou la réalité augmentée. Si la téléphonie, l’immobilier, le médical et bien d’autres secteurs ont été impactés, la vie au bureau n’est pas en reste avec notamment le MouseTrapper Prime.
Fruit de la collaboration entre BakkerElkhuizen spécialiste néerlandais de l’ergonomie et MouseTrapper fabricant suédois de souris centrales, le MouseTrapper Prime est présenté dans un packaging tout en longueur. Outre l’intitulé du modèle, il est précisé que le dispositif est sans fil et piloté par le logiciel MTKeys.
A l’intérieur se trouvent le MouseTrapper Prime, un cable mini usb et une notice indiquant où obtenir du support et de la documentation. Pour ne pas détonner au bureau, la souris centrale est noire avec une esthétique plutôt sobre. En apparence, elle ressemble à un trackpack auquel seraient accolés 2 reposes mains et 8 boutons.
La mise ne route est simple puisqu’elle consiste en filaire à relier au port USB d’un ordinateur la MouseTrapper Prime. Il est ensuite recommandé de la placer juste en dessous d’un clavier avec la barre d’espace située au dessus du pavé de commande. L’installation du logiciel MTKeys permet une programmation des boutons différente de celle par défaut.
Pour une connexion sans fil,  il suffit de brancher le dongle enfiché sur le côté droit de la MouseTrapper. Le pavé de commande fonctionne de manière mécanique un peu comme un tapis de course mais pour les doigts. Cliquable, il s’utilise d’avant en arrière comme sur les côtés. Il contient une zone de défilement vertical sur le bord droit.
Par rapport à une souris classique, employer la MouseTrapper Prime revient à réduire les déplacements du bras et des mains et par conséquent à être plus rapide et plus endurant. Les repose-mains intégrés assurent un confort bien appréciable. Destiné à la bureautique, une utilisation Gaming de la MouseTrapper peut être un véritable atout.

Avec des jeux nécessitant de nombreux raccourcis comme les simulations spatiales, les MOBA voire même les jeux de combats, le MouseTrapper Prime joint l’utile à l’agréable. Dans leur recherche de performance, les professionnels de l’esport devraient s’intéresser à une interface dôtée d’une précision supérieure aux 2000 DPI actuels.

MouseTrapper Prime
424,24 euros sur Amazon.fr

MouseTrapper

424.24
8

Global

8.0/10

Pour

  • Ergonomique
  • Atout inattendu pour le gaming
  • Programmable

Contre

  • 2000 DPI

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.