Test du clavier CTRL de BleuJour, la touche française

Se rendre à Taipei pour le Computex est l’occasion de découvrir avec 2 à 3 ans d’avance les innovations technologiques qui feront ensuite l’actualité. Comme tout événement d’envergure, certains produits y sont distingués comme en 2018 ceux d’une société à l’appellation singulière dans ce contexte : BleuJour.

Cette entreprise toulousaine recevait alors le prix du meilleur design produit pour le Kubb son ordinateur de bureau alliant intelligemment esthétique et technologie. A leur catalogue figurent aussi des disques durs internes, externes, des clefs USB et toute une gamme de claviers nommée CTRL.

Le packaging du modèle 12 pour PC est proche des codes propres à une marque ayant pour logo une pomme croquée. Sur un fond blanc immaculé apparait d’un côté un visuel partiel du clavier et de l’autre le logo de la gamme surplombant les possibilités de connexion et le fait qu’il s’agisse d’une création Bleujour.
A l’intérieur se trouvent, un câble micro USB coudé, un mini guide d’installation et le clavier. Avec des dimensions de 44,1 x 11,6 x 1,9 cm, son poids relativement lourd de 535 g dû à une armature en aluminium et une batterie Lithium-ion polymère rechargeable de 1600 mAh donne l’impression d’une certaine robustesse.

Ces matériaux de qualité et ce souci d’une belle finition rappelle Apple. Même avec le modèle PC, le CTRL est très proche du design du clavier avec pavé numérique que la firme de Cupertino propose désormais en option. Egalement plat, Bleujour se démarque toutefois en proposant 6 coloris et une connexion filaire ou Bluetooth.

Après l’avoir allumé via le bouton situé à l’arrière, l’installation ne pose aucun problème particulier, le clavier étant automatiquement reconnu et ne nécessitant aucune pilote à télécharger. L’appui sur la touche USB située au-dessus du pavé numérique indiqué sur le manuel d’installation ne s’est pas avéré nécessaire.

Pour une utilisation sans fil, l’appairage Bluetooth nécessite l’appui maintenu de la touche CTRL ainsi que l’un de des trois touches de jumelage située à côté de la touche USB. Devenu détectable, jusqu’à 3 appareils peuvent s’y connecter. Il suffit d’appuyer sur la touche correspondante pour passer de l’un à l’autre.

5 heures sont nécessaires pour recharger la batterie du CTRL.  Bleu Jour indique que son autonomie s’élève à une année. Variant de vert pour une batterie pleine à rouge pour un indispensable branchement filaire, le clignotement bref de la touche Verr Maj indique le niveau de charge.

En plus d’être confortable, la frappe est agréable au toucher et s’avère plutôt silencieuse. Naturellement toutes les touches Windows répondent à l’appel avec en plus la touche Fn et les 4 autres gérant la connectique bi-mode. En revanche, seule la version CTRL 2 en édition limitée pour Mac dispose d’un retro éclairage.

En exploitant une utilisation négligée par Apple et en offrant aux utilisateurs Windows une expérience Mac sans renoncer aux spécificités PC, BleuJour hisse son CTLR à un niveau d’excellence qui n’a rien à envier aux plus grands. Il ne reste plus pour eux que gagner en visibilité dans le monde et aussi en France.

Clavier Bluetooth et USB CTRL by Bleu Jour
89 euros sur Bleujour.com

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.