Test des true wireless The Earbuds de Schneider

Les EarBurds sont les premiers True Wireless de la marque Schneider, qui possède déjà une large gamme de produits audio tant en intra qu’en casque, Bluetooth ou filaire. Ces True Wireless, se veulent être léger et autonome, voyons cela ensemble.

Le casque est livré dans un packaging assez classique pour ce type de produit. On retrouve bien entendu la paire d’écouteur, une boite de rangement équipée d’une batterie de recharge, deux paires supplémentaires d’embouts, un court câble de recharge micro USB ainsi qu’un petit manuel d’utilisation. Notez que les éléments sont tellement bien logés dans une sorte de mousse polyester très solide, que j’ai passé plus de cinq minutes à les déloger. Pas de risque de casse de ce côté.


Niveau design, les Schneider EarBurds sont relativement petits et tiennent plutôt bien une fois placée dans l’oreille. tout de noir vêtu dans un plastique mat d’assez bonne qualité (au touché du moins), chacun des écouteurs dispose d’un micro ainsi qu’un bouton sur la façade extérieur chromé. C’est autour de ces derniers qu’une petite LED se logent pour notifier de l’état des écouteurs. De plus les écouteurs sont très légers (environ 5 grammes par écouteurs).

La boite de rangement des Schneider EarBurds, qui pèse environ 150 grammes avec les écouteurs, propose une batterie (dont la capacité donnée est de 500 mAh) permettant de recharger environ deux fois et demi les écouteurs. Avec l’autonomie de ces dernières, le tout peut monter jusqu’à 10h d’autonomie (3h + 7h). Une fois placée dans leurs emplacement dédiés (facilité à l’aide d’aimants), les écouteurs se coupe et se rechargent. Ceci est facilement visible à l’aide du couvercle transparent.

Schneider EarBurds

À l’usage, ces Schneider EarBurds sont très simple à utiliser. Les écouteurs proposent une voix synthétisée féminine permettant de savoir ce qui se trame (on, off, connexion en attente, etc.) et chacun des écouteurs peut être utilisé séparément. Comme à l’accoutumée, les boutons présent sur chacun des écouteurs permettent de mettre pause, d’avancer et de revenir à la piste suivante / précédente. Malheureusement, cela ne change pas et l’utilisation de ces boutons est plutôt désagréable car cliquer dessus, reviens à enfoncer l’écouteur un peu plus dans l’oreille. Côté sonore, les écouteurs sont loin d’être à la ramasse, bien que l’isolation passive soit pratiquement inexistante. Les membranes de 6 mm, produisent un son plutôt correct, que cela soit dans les aigus que dans les basses, mais, on garde un sentiment de manque de punch. Côté autonomie, les écouteurs restent dans la moyenne avec 3h d’écoute pour une seule charge, couplé à un peu plus de deux recharges via la boite de rangement et l’on atteint en tout 10 heures d’écoute.

Au final, ces Schneider EarBurds ne révolutionnent pas le monde des écouteurs True Wireless, mais pour une première expérience, Schneider sans sort pas trop mal : autonomie et son correct). Vendu aux alentours des 50€, ces derniers ne se démarquent pas de la concurrence et reste très honnête pour leur prix de vente.

Roxarmy Auteur

Blogueur durant ses heures perdues. Adore l'informatique, les mangas et le high-tech mais aussi et surtout jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.