Test des Skullcandy Indy, des True Wireless accessibles

Depuis la sortie des AirPods d’Apple, les écouteurs dits True Wireless sont légion. Alors que certains modèles tentent d’être le plus discrets et petits possible, d’autres n’hésitent pas à adopter ce design, à présent attribué aux écouteurs de la marque à la pomme croquée. Voyons ensemble comment se comportent ces Skullcandy Indy, actuellement vendus sous la barre des 50€ sur le site officiel.

Le packaging est plutôt sympa, avec des couleurs assez sombre et un design assez sobre. Petit point de vigilance pour la marque : attention aux traductions ! Rien de bien méchant, mais certaines phrases ne veulent parfois rien dire, comme celle sur la face avant du packaging : “Écouteurs Véritable Sans fil”. Heureusement cela n’affecte en rien le produit qui est au final, spoiler alerte, vraiment très bon.

Côté contenu, on reste sur le nécessaire pour une bonne utilisation. En plus des deux écouteurs et de leur base de recharge, on retrouve un (très court) câble micro USB, des embouts intra-auriculaires (trois tailles), une paire de “sur embout” appelé gel de stabilité et les classiques feuillets.

Comme à l’accoutumée avec la marque, les écouteurs Skullcandy Indy sont disponibles dans huit couleurs différentes, allant du noir, blanc, rose ou violet. Pour ma part, c’est la version Indigo, soit du bleu nuit, que j’ai reçu. Comme dit plus haut, les Skullcandy Indy adoptent un design “à la Apple”, avec une légère continuité sous la partie intra auriculaire. De couleur unie, ils arborent simplement le logo de la marque sur la partie externe des écouteurs. D’ailleurs, ce logo marque aussi la présence des boutons tactiles permettant de contrôler ces True Wireless. Enfin, on retrouve sur la partie haute une petite LED de notification, ainsi qu’un micro sur l’écouteur droit.

En plus des trois embouts auriculaires en gel, un second de “stabilité” est installé par défaut sur les oreillettes. Ce dernier se met et s’enlève assez facilement et dans les faits, il se trouve être assez utile. Les oreillettes seules tiennent très bien en place, mais l’embout de stabilité empêche ces derniers de basculer de droite à gauche. Extrêmement pratique, notamment lors des sessions de sports … mais assez galère à mettre. Avec les gels de stabilités c’est assez binaire : soit c’est bien placé du premier coup et c’est parfait, soit ça ne l’est pas et ils deviennent vite gênants. Personnellement je ne les utilise uniquement lors de mes séances de sport, le reste du temps c’est sans.

Jetons un œil au boitier de transport / recharge. Ce dernier de la même couleur que les écouteurs et floqué de la marque, permet de recharger jusqu’à trois fois les Skullcandy Indy. On retrouve sur la face avant trois petites LEDs, qui s’illuminent à l’ouverture de la boite, permettant de connaitre l’état de la batterie. Pour la recharge, on retrouve un (démodé) port micro USB.

Parlons son. Dans l’absolu, le qualité sonore est plutôt convenable et reste de manière générale agréable à l’écoute, bien que la gamme sonore représentée appuie de manière assez significative les graves et les basses. On perd ainsi un son apparaissant clair en gagnant un son plutôt punchy. Parfait pour certains types de musiques. Concernant la latence du au Bluetooth, je n’ai rien remarqué de gênant, même si il m’est déjà arrivé (uniquement avec mon PC par contre) d’avoir quelques déconnexions impromptues.

Côté autonomie, on est sur des chiffres assez communs avec entre 3h30 et 4h d’autonomie. Ajouter à ça trois recharges via le boitier et on obtient entre 14h et 16h d’autonomie totale. Un score assez honnête comparé aux autres True Wireless du marché, mais pas assez important pour en faire une référence.

Au final, les Skullcandy Indy s’en sortent plutôt pas mal … lorsqu’ils sont disponibles pour moins de 60€. En effet, malgré quelques atouts, certains petits défauts viennent entacher le tableau, surtout lorsqu’ils sont vendus au prix fort (79.99 €).

Skullcandy Indy

59.99 €
7.5

Général

7.5/10

Roxarmy Auteur

Blogueur durant ses heures perdues. Adore l'informatique, les mangas et le high-tech mais aussi et surtout jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.