Test des S2000 Pro d’Edifier, des enceintes qui malmènent durement les idées reçues

Pour regarder un film ou s’adonner aux jeux vidéo, disposer d’un système audio performant améliore considérablement l’expérience. La réception des enceintes actives S2000 Pro d’Edifier a été l’occasion de se faire une idée plus précise sur ce fabricant chinois spécialisé dans les solutions audio haut de gamme.
Le carton de 20 kg qui les contenait s’avérait plutôt brut de décoffrage niveau packaging. A l’intérieur se trouvaient 2 haut-parleurs, un fil de 5 mètres pour les relier l’un a l’autre, une télécommande, un câble jack double RCA, un câble RCA double RCA, un câble de branchement à fibre optique et un manuel d’utilisation.
En trapèze, le design des S2000 Pro mélange surface rondes et en biseau en écho à la boiserie des parois latérales et le plastique noir mat des faces avant et supérieure. Ce coté rétro évoquera surement un peu de nostalgie aux audiophiles ayant connu la période pré MP3 ou cette forme était davantage répandue.
A l’arrière du haut parleur principal se trouvent tous les boutons de mise sous tension, de réglages des graves et des aigus, du volume qui permet également  par pression la sélection des sources, mais aussi les connectiques d’entrée au format  RCA, XLR, coaxial, optique et de sortie notamment pour le câble à 5 broches de 5 mètres pour rattacher la seconde enceinte.
On retrouve sur la télécommande la possibilité de sélectionner directement la source. 4 préréglages d’équalisation Moniteur, Dynamique, Classique et Voix sont également disponibles. Telle la molette cliquable d’un ipod nano, une roue de contrôle située plus bas permet d’ajuster le volume et de faire défiler les pistes via Bluetooth 4.0.
Un discret mais néanmoins visible témoin lumineux indique sous le Woofer de l’enceinte principale  la source qui est sélectionnée. Ce dernier de 5.5 pouces à cône en aluminium mis au point par l’ingénierie allemande de la société Klippel permet d’éviter que les parties métalliques des enceintes interfèrent avec le rendu.

Leurs ourlets en caoutchouc absorbent bien l’énergie conférant aux enceintes d’Edifier une excellente tenue dans les graves même lorsque l’on pousse le volume. Les S2000 Pro sont également équipés de tweeters à diaphragme plat délivrant un taux de réponse court aux hautes fréquences. Il en résulte un traitement remarquable des aigus avec force de détails.
Edifier a fait appel à la technologie américaine de Texas Instrument avec le Burr-Brown PCM1802 pour la conversion du analogique / numérique,  le PCM9211 pour les entrées optiques et coaxiales, deux codecs TLV320AIC3254 pour le traitement du signal et trois puces TAS5754  pour la gestion des woofers, tweeters et de l’amplification numérique.
Même s’il contribue à la qualité de la restitution sonore des S2000 Pro en séparant la transmission des signaux aigus et graves, le fil reliant des deux enceintes est la seule ombre au tableau de ce système 2.0. Il requiert un certain type d’agencement où il pourra se fondre comme une salle de projection privée ou sur une étagère.
Toutefois les idées reçues sont durement malmenées par Edifier avec ses S2000 Pro. Que ce soit au niveau de la conception, de l’électronique embarquée et du son délivré, le fabricant chinois a largement de quoi se faire une place sur le marché occidental en proposant d’avoir accès à de l’audio haut de gamme sans se ruiner.

S2000 Pro d’Edifier
499,95 euros sur LDLC.com

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.