Test de Shantae : Half-Genie Hero sur Switch

La Switch cartonne car elle présente les avantages à la fois d’une console portable et de salon. Dans l’attente de nouveaux titres, elle bénéficie de portages provenant aussi bien de la 3DS que de la Wii U. Toutefois la magie de Shantae : Half-Genie Hero fonctionne t elle bien aussi sur la nouvelle console de Nintendo ?
Shantae apprend en rêve qu’un danger plane aussi bien le royaume des hommes que celui des génies. Issue de ces 2 mondes, elle seule serait en mesure d’y faire face. Avant d’en discuter avec son oncle Mimic, la gardienne de Scuttle Town, doit récupérer les pièces d’une Dynamo qui permettra d’éclairer  la ville en permanence.Shanate : Half-Genie Hero est un jeu de plateforme développé par le WayForward Technologies dont l’expérience sur consoles portable remonte aux années 90. Ce passif se retrouve dans les mécaniques du jeu. Grâce à sa longue chevelure qui lui sert de fouet l’héroïne dispose d’une attaque de base façon Castlevania.
Durant sa progression elle obtient d’autres pouvoirs comme celui de se transformer en différents animaux pour acquérir leurs aptitudes. Ainsi certaines zones d’un niveau inaccessibles au départ le deviennent en combinant les métamorphoses un peu comme dans The Lost Viking mais avec le même personnage.
Les environnements de Shantae : Half-Genie Hero sont vivants, colorés et variés. Un peu dans l’esprit Wakfu, le chara design des personnages est vraiment sympathique notamment les animations de l’héroïne qui lorsqu’elle entame ses petits déhanchés n’a rien à envier à Shéhérazade.
Malgré son côté anime kawaÏ, finir Shantae n’est pas pour autant une promenade de santé. Le jeu de WayForward Technologies conserve l’exigence des jeux à l’ancienne où la moindre erreur est sanctionnée. Les boss de fin niveau donneront pas mal de fil à retordre avant trouver le point faible qui leur fera mordre la poussière.
Heureusement pour coller à son époque et pallier à la difficulté Shantae : Half-Genie Hero regorge de toutes sortes d’aliments, potions et petits coeurs que l’on peut directement collecter ou acheter en échange de diamants afin de recharger son niveau de santé. L’autre manifestation de l’ADN très 90’s du jeu concerne la bande son.
Entrainante, elle oscille entre la dance et le disco mais sait aussi prendre une coloration plus grave durant les phases où il faut fuir au plus vite. L’Ultimate Day One Edition composée d’une cartouche, d’un artbook et de plusieurs DLC dont un costume maillot de bain exclusif contient ainsi un cd audio constitué de 30 morceaux.
Au niveau audio, si les voix sont réduites à leurs plus simples expressions, comme dans un JRPG les échanges entre les différents protagonistes s’effectuent sous la forme de bulles texte. La traduction en français maltraite quelque peu la langue sans pour autant que cela devienne incompréhensible.
Hormis ce léger bémol, avec au moins 12h de jeu en comptant celles qu’offrent les DLC de l’Ultimate Day One Edition, en croisant différents type de gamplay allant de Megaman à Castlevania en passant par Zelda ou encore Sonic, le portage de Shantae : Half-Genie Hero trouve sur Switch une nouvelle lampe dans laquelle il est physiquement bon d’emménager.

Shantae : Half-Genie Hero Ultimate Day One Edition
Disponible sur Switch

Shantae: Half Genie Hero Ultimate Day One Edition

29.90
8.5

Global

8.5/10

Pour

  • Le gameplay 90's
  • Le Chara Design
  • La Bande Son

Contre

  • La traduction en français

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.