Test de Catherine : Full Body, comme un vin qui a bien vieillit

Plus connu pour ses deux populaires séries de jeux de rôle Shin Megami Tensei et Persona, Atlus était sorti de sa zone de confort en proposant Catherine, un puzzle-game initialement sorti sur PlayStation 3 et Xbox 360 en 2012. Aujourd’hui le jeu fait son retour dans une version qui se veut définitive exclusivement sur PlayStation 4.

Destiné à un public adulte, Catherine nous place dans la peau de Vincent Brooks, un ingénieur informatique apathique de 32 ans qui passe ses journées à travailler et ses nuits à boire. Il n’a aucune intention de s’engager avec sa petite amie de longue date Katherine et préférerait laisser les choses dans leur configuration actuelle. Les événements vont prendre une tournure inattendue quand Vincent, après avoir consommé quelques verres de trop au bar, va faire la rencontre de la jeune Catherine. Un coup d’un soir qui va durer un plus longtemps que prévu. On va donc suivre la semaine mouvementée de Vincent, empêtré dans un quadrilatère amoureux entre sa petite amie Katherine subissant la pression de sa mère pour se marier, la sulfureuse Catherine et, nouveauté de cette version, la mystérieuse Rin (aka ‘Qatherine’), jeune fille amnésique qui aspire à devenir joueuse de piano.

Les emmerdes volant toujours en escadrille, Vincent fait maintenant l’objet de terrifiants cauchemars ou lui ainsi que d’autres hommes à l’apparence de mouton doivent grimper une immense tour ou toute chute entraîne la mort dans la vie réelle. C’est donc la nuit que l’aspect puzzle de Catherine va prendre place. La tour de Babel est constituée de cubes que l’on va pouvoir tirer, pousser et utiliser comme support afin d’atteindre le sommet avant que le sol ne se dérobe sous nos pieds. D’apparence simpliste la difficulté est bel et bien présente, surtout une fois que des cubes aux propriétés spéciales font leur apparition comme ceux fait de glace ou ceux qui disparaissent après être passé dessus.

Heureusement il est possible de revenir en arrière de quelques actions, ce qui rend les Game Over assez rare, tout du moins en difficulté standard. Tous les puzzles sont disponible en deux versions, celle du jeu d’origine et une nouvelle version remix développée pour ce remake, le choix se faisant dans les options. Pour ceux qui voudraient juste profiter de l’histoire un nouveau mode de difficulté permet de sauter les phases de puzzle.

Le reste du jeu prendra principalement place au bar du Stray Sheep où Vincent et ses amis ont leurs habitudes. On y croisera les différents personnages secondaires du jeu, tous avec leur propre histoire à raconter. L’occasion d’émettre un bémol sur les dialogues qui défilent automatiquement au rythme du doublage, un choix qui est impossible à modifier. Un juke-box permettant d’écouter différents morceaux du jeu mais aussi des plus récents Persona est présent, ainsi qu’une borne d’arcade mettant en scène des puzzles sur le même principe que la Tour de Babel, en modèle réduit mais tout autant voir plus difficile.

Catherine reprend certains codes des Visual Novels puisqu’il dispose de plusieurs «routes». Concrètement, les réponses que Vincent va donner aux questions qui lui sont posées ou aux SMS qui lui sont envoyés lors 2 premiers tiers du jeu (a peu près) vont déterminer comment va se dérouler le dernier tiers. L’histoire est intéressante mais ne plaira pas à tout le monde, les tergiversations du personnage principale pouvant s’avérer usantes à la longue. Si Katherine, Catherine et Qatherine sont bien développées les personnages secondaires manquent eux un peu de relief.

Le jeu à été intégralement porté sur le moteur maison d’Atlus, déjà utilisé pour Persona 5, et tourne sans aucun ralentissement. Les nombreuses cinématiques faites par Studio 4°C sont d’excellentes factures. Le doublage est disponible en japonais et en anglais et les textes en français. On regrettera néanmoins que le mode online où deux joueurs peuvent s’affronter soit injouable du aux problèmes techniques.

Avec un contenu quasiment doublé par rapport au jeu d’origine, Catherine vous occupera de nombreuses heures pour peut que vous aimiez vous triturer les méninges et n’êtes pas réfractaire aux histoires d’adultes.

Catherine Full Body

60.00 €
8

Global

8.0/10

Pour

  • La qualité des puzzles
  • La patte graphique
  • Du contenu à gogo

Contre

  • Le online non fonctionnel
  • Le personnage principal, un peu usant

Roxarmy Auteur

Blogueur durant ses heures perdues. Adore l'informatique, les mangas et le high-tech mais aussi et surtout jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.