Steelseries est une marque bien connue des gamers. Constructeur hardware (clavier, souris, casque, etc.), c’est une des marques la plus utilisée dans le milieu. Parmi le récent remaniement de la gamme des casques Steelseries Siberia (qui comporte actuellement six références), c’est le successeur du Siberia V2, à savoir le Steelseries Siberia 200, que je vais vous présenter. Disponible dans 7 couleurs différentes, le Siberia 200 veut garder et améliorer les points principaux du 200, et ainsi s’imposer comme un casque de choix dans l’univers du gaming.

Siberia 200

En plus de la mousse présente sur les coussinets sur le l’arceau inférieur, le casque est principalement composé de plastique. Premièrement, le plastique utilisé est de très bonne qualité. En effet, il est très robuste et augure que du bon concernant la durée de vie du produit. Deuxièmement, le fait qu’il soit en plastique, lui permet d’être très léger. Et ce point est très important afin d’assurer un confort minimal, notamment lorsque des longues sessions de jeu.

Les sept couleurs du Siberia 200

Toujours niveau confort, les coussinets assez rigides sont très confortables et malgré une utilisation soutenue, pas de chauffe gênante à l’horizon. Le système de double arceau, permettant de superposer le casque sur la tête, fonctionne parfaitement. Malgré le fait que le mousse de l’arceau inférieur est fine, une fois en tête, le tout repose parfaitement et se fait vite oublier.

Comme tout bon casque qui se respecte, le Siberia 200 est équipé d’un micro. Ce dernier, non détachable mais rétractable, permet d’être ranger à l’intérieur du casque. De simples gestes permettent de retirer et de remettre le micro à sa place, tout en étant assez rigide pour lui donner la forme qu’on le souhaite.

Au niveau du câble (d’1m80), se trouve une petite télécommande. Cette dernière vous permettra d’une part de couper le micro à l’aide d’un petit switch, ainsi que la gestion du volume sonore à l’aide d’une petite roue crantée. Un très bon point car il n’est pas toujours aisé d’accéder au contrôle volume (en branchant le casque sur une manette PS4 par exemple). De plus, la connectique proposée par le casque est double. Par défaut, nous avons deux prises jacks : une prise pour l’audio et une pour le micro. À cela, un adaptateur, permettant de fusionner les deux jacks en un, est livré avec le casque.

Siberia 200

À l’usage, le casque est très confortable. Le système de suspension à double arceau permet au casque de s’adapter à n’importe quelle morphologie. Niveau sonore (et c’est le principale) le casque s’en tire plutôt bien ! Le rendu plutôt neutre à parfois un peu tendance à mettre de côté les basses. Un peu gênant en musique ou film, mais globalement très satisfaisant en jeu, là où les basses ne sont pas forcément importantes. Le micro fait quant à lui fait l’affaire, sans pour autant exceller. Le fait qu’il puisse être facilement articulé permet d’ajuster le micro comme bon nous semble.

Mais, il y a toujours un mais, le casque souffre d’un horrible manque d’isolation ! Là où le constructeur vente l’isolation, la réalité des faits est tout autre. C’est très dommage pour un casque de cette trempe.

Au final le casque n’est pas si mauvais. Hormis le sévère manque d’isolation phonique, le Siberia 200 reste un casque milieu de gamme très correct. Son neutre, confort et légèreté en feront ses points forts. Habituellement vendu aux alentours de 80€, le casque est actuellement en promo sur le site officiel à moins de 60€.