Tandis qu’Orange, Bouygues et SFR couvrent environ 90% l’ensemble du territoire français en 4G, TP Link a mis sur le marché le Archer MR200. Il s’agit d’un routeur 4G LTE qui partage en wifi la connexion internet d’un forfait souscrit auprès d’un opérateur téléphonique.
Son packaging est plutôt classique avec sur la boite le logo TP Link la photo du routeur et des vignettes rappelant son habilité à se raccorder à un réseau 4G. La boite contient le MR200, un câble Ethernet RJ45, la prise secteur, un guide d’installation rapide, deux adaptateur pour carte SIM Micro et Nano.
La mise en route est plutôt simple. Après en toute logique avoir placé le routeur dans une zone où la réception de la 3G/ 4G est bonne, fixé les 2 antennes, inséré la carte SIM dans l’emplacement dédie et mis tension le routeur, le signal wifi est accessible.
Le SSID comme le mot de passe étant inscrits sous le routeur, on accede au paramétrage du MR200 en saisissant dans un navigateur web l’url http://192.168.1.1. Après avoir défini un mot de passe, il sera nécéssaire de saisir l’éventuel  code pin de la puce téléphonique.
Les voyants indiquent que le MR200 se connecte à Internet, que le wifi est activé et ils graduent aussi jusqu’à 4 barres l’intensité du signal 3G/4G capté. Dans l’interface, les paramètres traditionnels comme l’adressage réseau, la redirection de port, le contrôle parental  sont naturellement présents.

On trouve également des fonctions plus liées à la nature intrinsèque du Archer MR200 comme l’envoi et la consultation de SMS, le contrôle du trafic montant et descendant de la bande passante ou l’abandon du mode 3G/4G/ pour une utilisation de routage sans fil classique.
Le dual band 2,4 et 5ghz du MR200 sera alors mis à profit grâce à l’un de ses 4 ports Ethernet. Plus adapté et moins contraignant que le partage disponible sur Iphone ou les téléphones Android, le MR200 offre une alternative de choix à ceux qui ne peuvent avoir de connexion ADSL.
Il représente aussi un bon investissement pour ceux qui ne souhaitent pas souscrire à un abonnement Internet supplémentaire pour une maison occupée uniquement le week end ou pendant les vacances. En faire l’acquisition est rentable au bout de 6 mois.
Avec 30 Mb/s en trafic descendant les résultats obtenus sur speedtest avec le MR200 et une puce Free sont plus satisfaisants qu’une connexion ADSL de ce même opérateur via le wifi de sa box qui affiche 11 Mb /s en données entrantes et 1 Mb /s en sortie.
Naturellement les résultats peuvent varier selon l’endroit et la qualité du signal reçu. Avec l’arrivée de la 5G annoncée par SFR pour 2020, les box Internet comme les PC tels qu’on les connait aujourd’hui  risquent bien suivre la routes des camions tracée par feu Steve Jobs.

Archer MR200
115,99 euros sur Amazon.fr