Preview de Tekken 8

Nous avons eu la chance d’être invité à une preview du jeu Tekken 8 de Bandai Namco durant toute une matinée consacrée à la présentation du jeu avec les développeurs ainsi que plusieurs modes à l’essai. Isaac Dash vous détaille tout ça.

Mode Histoire :

J’ai commencé par mettre la main sur le mode histoire du jeu, en testant les chapitres 1 à 4. Ça commence fort : Jin retrouve Kazuya, son père, et tente de l’arrêter mais en vain. Jin est vaincu par son père et celui-ci instaure son nouvel ordre mondial : le King of the Iron Fist Tournament (KotIFT) débute et seuls les plus forts pourront vivre dans le monde de Kazuya.

Bref, le Tekken est lancé et Jin, aidé par ses compagnons, doit tout faire pour mettre à bas les plans de son père. On enchaîne sur la phase de remise en forme de Jin qui n’arrive plus à utiliser son pouvoir du démon après sa défaite contre Kazuya. Réapprendre les bases, faire quelques combats avec nos alliés et introduire un peu plus en profondeur l’histoire qui va suivre.

Passés ces quelques phases d’intro, on fait la connaissance d’une nouvelle venue, Reina, mystérieuse et qui semble maîtriser la technique des Mishima. Elle aussi fait bien sûr partie des personnages à affronter lors du KotIFT et montrera un intérêt tout particulier envers Jin…

Le chapitre 4 se termine par un combat avec Hwoarang, personnage culte de la saga, qui ne se laissera pas faire et aura bien l’intention d’arriver à ses fins.

En soit, le scénario reste tout simple, fidèle à la licence mais instaure toujours son lot de nouveaux personnages et son suspense quant au déroulé de l’intrigue. En plus de Reina, on fera la connaissance de Victor CHEVALIER, fondateur des forces indépendantes des Nations Unies, doublé par le français Vincent CASSEL.

Mode Arcade Quest :

Après l’histoire, direction le mode Aracade Quest, il s’agit là d’un mode dans lequel vous incarnez un avatar que vous avez créé et qui part avec ses amis participer à des tournois de jeu Tekken dans des salles d’arcades à travers le pays.
Le but, vous l’avez deviné, étant de devenir le meilleur joueur sur la carte, un système de ranking est d’ailleurs au rendez vous pour vous permettre de vous mesurer à des adversaires de votre niveau.

Dans ce mode, la customisation de l’avatar reste tout de même très détaillée, beaucoup d’accessoires seront à débloquer au fur et à mesure des combats et des minis tutos seront présentés par nos alliés lors des premiers combats.

Mode Ghost Battle :

Sans doute le mode le plus intéressant du jeu, vous l’avez compris, ici il s’agit de se battre contre son fantôme. L’IA du jeu assimile votre façon de combattre et vous renvoie vos coups. Vous vous battez donc en quelque sorte contre vous même, les joueurs débutants y verront là une façon de s’amuser quant au joueurs expérimentés on peut déjà imaginer qu’ils se serviront de ce mode afin d’identifier leurs faiblesses et points forts. L’IA assimile vraiment très bien votre façon de jouer, ainsi si vous n’utilisez pas la parade, le fantôme ne l’utilisera pas non plus. Idem si votre style de combat n’utilise pas les poings, les kicks ou encore les prises.

Mais ce n’est pas tout, car en plus de se battre contre votre propre fantôme, ce mode de jeu vous proposera aussi d’affronter les fantômes des joueurs du monde entier. Un bon moyen de se mesurer à des joueurs pros sans les avoir avec vous dans votre salon.

Les combats des modes Arcade Quest et Ghost Battle sont enregistrés et vous pouvez à tout moment les regarder dans la section My Replay & Tips.

Mode Practice et Mode Versus

Des modes bien connus des joueurs, le mode Practice vous permettra de réviser vos combos contre l’IA du jeu tandis que le mode Versus mettra vos capacités de combat à l’épreuve contre l’entièreté du rooster.

Mode Tekken Ball

Grand retour de ce mode de jeu présent uniquement dans Tekken 3 (PS1) et Tekken Tag Tournament 2 (Wii U). Combat casual sur la plage avec un ballon, le but étant de mettre KO votre adversaire avec ledit ballon en effectuant des combo sur celui-ci ou en faisant toucher le sol au ballon. Rien d’extraordinaire mais assez amusant, les fans de la première heure se souviendront du combat contre Gon qui permettait de débloquer son personnage afin de jouer les autres modes avec lui.

Après ces quelques heures passées sur ce Tekken, licence que je n’ai pas touchée depuis le 3 en 1999, j’ai été agréablement surpris de voir à quel point j’ai pris du plaisir à essayer le jeu. Les graphismes sont plus au top que jamais, la fluidité des combats est impressionnante, le retour du mode Tekken Ball m’a bien fait sourire et c’est vraiment le mode fantôme qui m’a le plus conquis de par ce qu’il propose. Je ne suis pas un fan de jeux de versus fighting mais si un jour je dois me replonger dedans c’est très certainement par celui-ci que je commencerai.


Cet article a été écrit par Isaac Dash

*NDLR : Ce sera à votre tour de vous faire votre propre avis  sur Tekken 8 avec la mise en ligne le 14 Décembre d’une démo sur PS5 et le 21 Décembre sur Xbox Series et Steam.

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Commentaires

    Tekken 8, les chaines du sang

    (24 février 2024 - 00:00)

    […] depuis le 26 janvier sur Tekken 8. Cette version Gold confirme-t-elle les impressions laissées par la preview et la démo ou s’agissait-il uniquement de la partie émergée de l’iceberg ? Le jeu se lance avec la […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.