Kingdom Under Fire II, deux gameplay pour le prix d’un

Kingdom Under Fire est une licence de jeu de stratégie qui a débuté en 2001. Créé au départ par 2 studio coréens Phantagram, Blueside, seul ce dernier s’est chargé de donner un nouvel élan à la série avec Kingdom Under Fire II. Détenteur les droits pour le marché occidental, Gameforge a frappé fort pour présenter et annoncer la sortie du jeu.

Pour l’occasion, l’éditeur allemand avait convié influenceurs et journaliste au Burg Reichenstein, un château fort du 12e siècle surplombant le Rhin en Rhénanie-Palatinat. Sur le thème du moyen âge, des animateurs ont également été mandaté qu’une fois les portes de l’édifice franchies règne la sensation d’avoir effectué un bond dans le temps.

Venue spécialement de Corée, Sejung Kim la PDG de Blueside accompagnée de 2 développeurs s’est réjouie en conférence de presse de l’aide apportée par Gameforge pour rendre Kingdom Under Fire II enfin accessible aux joueurs occidentaux après un long et couteux développement s’élevant à 80 millions de dollars.

Comme l’a expliqué Botond Nemeth de Gameforge, contrairement aux habitudes de l’éditeur, le jeu n’est pas le free to play mais un buy to play. 3 offres payantes aux avantages censés ne pas en faire un pay to win sont proposées allant de 29 euros pour le pack de base à 99 euros pour le plus complet en passant par l’intermédiaire à 49,99.


Après ces annonces, combat de chevaliers en armures, fabrication de potion par un alchimiste initiation aux arts de la forge ont ponctué la journée organisée comme un jeu de rôle grandeur nature avec en guise de quête des goodies à collecter. Naturellement l’une de d’entre elles consistait à essayer à Kingdom Under Fire II.

Pour cet opus, une dimension massivement multi joueurs en ligne (MMO) s’est ajoutée à l’aspect stratégie en temps réel initial de la licence. Kingdom Under Fire II conserve néanmoins une campagne solo où dans le monde de Bersia, les Encablossiens de nouveaux belligérants prennent part au conflit qui opposait jusque-là l’Alliance Humaine à la Légion Noire.

5 classes sont à la disposition des joueurs : Rodeuse, Elementaliste, Berzerker, Mage Guerrière et Franc-tireur. 3 autres sont en préparation dont la Sorcière Sombre qui a été dévoilée durant la conférence. Chaque personnage se retrouve à la tête d’au plus 3 troupes parmi la dizaine de factions existantes.

La prise en main se fait progressivement et pour éviter de perdre le joueur il est proposé de nombreux didacticiels. Malgré les nombreux éléments apparaissant à l’écran, Kingdom Under Fire II demeurait fluide sur les PC mis à disposition. Ces derniers n’étaient pas vraiment boostés avec une core i5, 8 Go de RAM et une GeForce milieu de gamme.

Même s’ils demeurent agréables, la faiblesse des graphismes est largement compensée par le coté épique des batailles rangées en mode STR. Elles ne sont pas sans rappeler pas leur intensité certaines scènes du Retour du Roi de Peter Jackson tandis les phases en vue à la troisième personne taquinent le mûso façon Dynasty Warriors.

Disponible depuis le 14 novembre, Kingdom Under Fire II s’est avéré être captivant sur PC. Si aucune information de ce type n’a filtré, un portage sur console avec une version physique aiderait surement à faire passer son modèle économique. Blueside et Gameforge disent être très attentif aux observations que l’on leur adressera, espérons qu’ils entendent celle-ci.

Kingdom Under Fire II
Disponible sur PC

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.