Kensington Trackball sans fil Orbit avec molette, l’interface de Centipède est de retour

Si Kensington est mondialement connu pour ses dispositifs antivols destinés aux ordinateurs, la division d’ACCO Brand est également fournisseur d’accessoires et de périphériques. Son trackball sans fil Orbit avec molette de défilement réunit il suffisamment de qualité pour s’imposer comme dispositif de pointage principal ?
Le packaging de l’Orbit sans fil est constitué d’une boite en carton recyclé entourée d’un étui. Sur un fond blanc, une photo au 3/4 du trackball est apposée. Au-dessus figurent la marque, son appellation en anglais, en bas à droite, 2 encarts indiquent les OS compatibles et un 3eme invite à télécharger le logiciel associé.
La boite contient le trackball sans fil Orbit avec molette de défilement, 2 piles LR6, un repos-poignets amovible, un adaptateur sans fil USB, un guide de démarrage rapide, la garantie limitée à 3 ans, un feuillet invitant à télécharger le logiciel KensingtonWorks, la déclaration de conformité aux normes européennes.
Disponible en blanc ou noir, le design de l’Orbit sans fil est élégant avec en bas du dos un discret rappel de la marque. Sa boule de 40mm au contraire attire l’œil avec sa couleur bordeaux quasi hypnotique. Enfin ses dimensions généreuses de 133x154x83 cm pour un poids de 230 g lui confèrent une grande stabilité.
Elle est confortée par une série de patins antidérapants sous la base du trackball. A cet endroit figure l’emplacement pour loger les piles et ranger l’adaptateur sans fil USB. Au-dessus d’un côté se trouve le bouton de réglage où chaque pression passe le niveau de DPI de 400 à 800, 1200, 1600 pour revenir à 400.
L’autre côté accueille un sélecteur à 3 positions. Le laisser au centre est le statut où le dispositif est éteint. Le tirer à gauche et appuyer sur le bouton DPI durant 3 secondes permet l’appairage Bluetooth. Le pousser à droite lance la connexion sans fil avec le dongle qu’il faut avoir inséré dans le port USB d’un ordinateur.
La mise en route ne nécessite l’installation d’aucun pilote et la reconnaissance de l’Orbit que ce soit via le Bluetooth (3.0 et LE) ou le mini récepteur sans fil à 2,4 Ghz avec chiffrement AES 128 bits s’effectue sans encombre. Qu’importe la main, les doigts tombent naturellement sur les boutons pour le clic gauche et droit.
La molette autour de la boule pour faire défiler les pages Web ou les documents est accessible et agréable à faire tourner. La boule déplace le curseur avec précision mais le dénivelé pour y accéder nécessite une flexion du poignet assez importante, l’emploi du repose poignet est recommandé pour des petites mains.
Définir des raccourcis, changer le sens et la vitesse de défilement de la molette, celle du pointeur ainsi que son type d’accélération nécessite l’installation de KensingtonWorks. Sous Windows 11, il fonctionne en revanche sous macOS Monterey, le logiciel ne détecte pas l’Orbit alors qu’il est reconnu par le système.
Quand on dispose de peu de place sur son bureau, l’Orbit sans fil avec molette constitue une alternative tout à fait viable au trackpad ou à la souris y compris pour les gameurs. A l’époque des salles d’arcade des bornes à succès comme Centipède d’Atari adoptaient déjà le trackball pour la liberté de mouvements qu’il offrait.


Kensington Trackball sans fil Orbit avec molette
89,59 euros

Kensington Trackball sans fil Orbit avec molette

89,59
8.5

Général

8.5/10

Pour

  • Gain d'espace
  • Molette de défilement
  • Double connectivité sans fil

Contre

  • Non détecté par logiciel sur macOS

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.