Huami Amazfit GTS, la montre connectée pour sportif à petit prix

Bien que la série des Amazfit GTS en soit déjà à la troisième itération, rien ne nous empêche de regarder derrière nous et nous concentrer sur le premier modèle, la Amazfit GTS première du nom. Les nouveaux modèles faisant automatiquement baisser le coup des anciens, la Amazfit GTS reste tout de même un bon modèle d’entrée de gamme, surtout qu’elle est à présent proposée pour moins de 80€. Bien plus performante que les bracelets connectés et dotée d’une puce GPS, voyons ensemble comment s’en sort cette montre connectée carré, toujours disponible sur le marché.

La montre est livrée dans une boite assez compact avec les principales fonctionnalités listées de la Amazfit GTS. À l’intérieur on retrouvera bien entendu la montre avec son bracelet, un câble de recharge USB aimant

é et enfin un petit livret de démarrage rapide.

Amazfit propose deux gammes de montres GT : GTR pour Rounded, montre circulaire et ici, GTS pour Square, à écran carré. La montre, de 25 grammes sur la balance, propose un écran d’une diagonale de 1.65″ de technologie AMOLED, le tout dans un boitier assez compact : 43,25 x 36,25 avec moins d’un centimètre d’épaisseur (9,4 mm pour être précis). Le ratio entre écran et face avant n’est pas forcément optimale, on retrouve des petites bandes noires sur les côté. Le troisième modèle améliore ça (écran de 1.75″ dans le même boitier), mais pour le moment, on s’en contentera. Côté interaction, la montre dispose d’un unique bouton cliquable présent sur le côté droit, permettant de l’activer ou de valider certaines actions.

À l’arrière de la montre, on retrouvera les deux pins métallique dédié à la recharge, un système d’aimants empêche de se tromper de sens, ainsi que les capteurs optiques nécessaire aux bonnes mesures de la fréquence cardiaque. Le bracelet, en silicone, est assez correct et robuste. Notez que ce dernier peut très facilement être changé, sans outil particulier.

Côté technique, la montre embarque le système d’exploitation maison (Amazfit OS, le tout récent ZeppOS n’est réservé qu’aux derniers modèles) et le Bluetooth dans sa version 5.0. Côté capteurs, on retrouvera le capteur optique nommé BioTracker, un accéléromètre, un capteur géomagnétique, un capteur de luminosité et enfin une puce GPS.

La Amazfit GTS, comme d’ailleurs toutes les montres de la marque, utilise l’application Zepp disponible sur tous les stores d’applications. L’application Zepp, comme à peu près toutes les applications de suivi, va être le centre névralgique de la GTS. En plus de pouvoir configurer certaines options ou encore le changement de cadrans, elle va vous permettre suivre toutes les données récoltées par la montre. Mais avant de déballer quelques screens, parlons de l’OS et de l’utilisation de la montre. La Amazfit GTS est pensée pour le sport, et c’est tout. L’utilisation de la montre dans d’autres domaines est assez restreinte : impossible d’ajouter des applications, la navigation dans les menus est un peu hasardeuse, peu de notifications s’affichent sur l’écran sans aucune possibilité de répondre, pas de micro intégré donc pas d’assistant vocal, et j’en passe. La partie montre connectée s’arrêtera sur la météo, l’alarme et le contrôle de musique. Pour le reste ça sera pour le sport avec les activités et l’accès à la fréquence cardiaque. Petit mot sur la batterie qui, avec ses 220 mAh tient une bonne semaine avec 2 à 3 activités sportive et une mesure constante de la fréquence cardiaque. Une performance correcte. Comptez deux heures pour une charge complète de la montre.

De manière générale, l’application est complète et propose sur sa page d’accueil un bon résumé des données collectées : sommeil, fréquence cardiaque, historique des activités sportives, PAI (indicateur d’activité propre à la marque) et c’est tout ! Les widgets Stress et SpO2 resteront vierges de données, la Amazfit première du nom faisant l’impasse sur ces mesures. Les données récoltées sont assez correctes, notamment pour le sommeil. Pour la fréquence cardiaque, je n’ai pas remarqué énormément de drop sur les données au cours d’une journée, ça reste assez constant et cela suit bien mes activés de la journée (pour la plupart du temps… hum… inexistantes).

Il est possible de lancer une activité directement depuis la montre et celle-ci va, lorsque nécessaire, utiliser sa puce GPS et toutes les données sont remontées sur l’application pour un visuel plus simple. De là, j’ai deux remarques, plutôt négative, à relever. Premièrement le fixe GPS est assez long, en extérieur comptez environ 1 à 2 minutes, assez long lorsqu’on attend le fixe pour pouvoir cliquer le « Go » permettant de lancer l’enregistrement. Enfin, et chose assez surprenante, la montre ne reconnait pas et n’arrête pas l’enregistrement une fois la séance terminée, l’action est forcément manuelle, c’est ainsi qu’un trajet d’une quinzaine de minutes, peut durer assez longtemps lorsqu’on oublie d’arrêter la séance de sport (et ça arrivera souvent au début).

Vous l’aurez compris, la Amazfit GTS sera suivant votre besoin, une très bonne montre connecté d’entrée de gamme ou à l’inverse, une montre pas très utile. Si vous êtes sportifs et souhaitez une montre assez simple pour vos séances sportives, la Amazfit GTS pour moins de 80€ fera entière l’affaire. Mais pour ceux souhaitant une montre connectée « smart » et utilisable au quotidien en dehors des séances sportives, je vous conseillerai les montres de troisième génération d’Amazfit. En effet, ZeppOS intègre bien plus de fonctions smart dans un boitier plus compact, autonome, léger mais aussi plus cher. Le choix sera donc motivé suivant votre besoin !

Huami Amazfit GTS

79.90 €
8.5

Général

8.5/10

Roxarmy Auteur

Blogueur durant ses heures perdues. Adore l'informatique, les mangas et le high-tech mais aussi et surtout jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.