Lone Ranger : Naissance d’un héros [Critique]

IMG_3428
C’était la première fois, selon son patron, Jean-Francois Camilleri, qu’une avant première Disney France commençait en retard. Convié sur les Champs Elysées, c’est après plus d’une heure d’attente que j’ai pu assister à la présentation  de Lone Ranger : naissance d’un héros, en présence  de Jerry Bruckenheimer, le producteur surnommé Mr Blockbuster, Gore Verbinski  le réalisateur et Armie Hammer l’acteur incarnant le héros.

IMG_3457

Pour nous faire patienter nous avions sur notre siège un sac de goodies contenant, l’affiche du film, une bouteille d’eau et un paquet de Too Good, une sorte de chips saveur BBQ. C’était vraiment une riche idée de nous fournir de l’eau car il faisait vraiment chaud dans la salle.

IMG_3463

Déjà qu’en temps normal, je peste contre les personnes qui plongent bruyamment leurs mains dans leur paquet de pop corn en plein climax et font généreusement partager le délicieux son de leur mastication. Pour  Lone Ranger, j’étais cerné et j’ai pu en profiter pendant tout le long du film. Cela renforçait l’impression d’être dans une salle américaine, surtout avec ce parfum flottant et subtil de BBQ qui se répandait. Heureusement la bande son et la bonne acoustique de la salle ont réussi parfois à me faire évader.

the-lone-ranger1-600x399

Prévenu par email que nous ne pourrions pas  poser nos questions à l’équipe du film, c’est dans un mode très hollywoodien que l’équipe a été interviewé par notre interprète. D’ailleurs comme prévu, les réponses standard faites, l’équipe a quitté les lieux prestement et le film a pu commencer.

kressy_ed_lone_ranger_39

Dans ma prime jeunesse, the Lone Ranger s’appelait encore le cavalier solitaire et j’ai pu faire sa connaissance grâce à mon grand frère qui est un passionné de comics. En fait ce cowboy super héros, issu d’une série TV est très populaire aux Etats-Unis mais beaucoup moins en France.

the-lone-ranger-movie-600x399
Le porter sur grand écran n’a forcément pas le même impact en France. Cependant c’est évidemment un film à grand spectacle, familial avec une très bonne photo. Certains plans sont très ingénieux, d’autres invitent au voyage dans le grand ouest.

Lone-Ranger-0102-600

Alors que je m’attendais à voir un pirate des caraïbes chez les indiens, j’ai particulièrement aimé le flashbash sur l’histoire de Tonto, très poignante.
Le héros Lone Ranger échappe à certains stéréotypes américains auxquels on pouvait s’attendre même si le jeu d’acteur d’Amie Hammer manque un peu de relief en comparaison avec l’interprétation de Johnny Deep.
the-lone-ranger-armie-hammer-johnny-depp-600x421
Les personnages féminins ne sont pas cantonnées à des rôles de potiches mais elles n’interviennent pas assez dans l’aventure.

helena-bonham-carter-the-lone-ranger-600x421
Une bonne histoire c’est aussi un vrai méchant, et celui de Lone Ranger pour un film grand public est bien détestable. Avec un physique bien marqué, William Fichtner qui joue le rôle de Butch Cavendish est saisissant de cruauté cet de cynisme.

the-lone-ranger-william-fichtner-600x421

L’humour très présent tout au long du film est bon enfant. Ce Lone Ranger est donc un joli conte, divertissant avec de nombreux clins d’oeil aux classiques du western comme il était une fois dans l’ouest pour la musique et certains scènes, Little Big Man pour certaines répliques et pour quelques dollars de plus pour un objet en particulier. Saurez vous trouver lequel ?

the-lone-ranger-james-badge-dale-600x399

Silverword

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Commentaires

    Brokenail

    (29 juillet 2013 - 04:27)

    Pour quelques dollars de plus, c’est la montre qui fait de la musique ?

    silverword

    (29 juillet 2013 - 08:41)

    @Brokenail exactement, bravo.

    NeoDandy

    (30 juillet 2013 - 18:39)

    J’ai un peu peur, en voyant la chose finale, de voir un Pirate des Caraïbes au Far West. Il en résulte, visiblement, quelque chose de sympathique et d’assez divertissement. Pour autant, je ne suis pas certain d’être prêt à faire le déplacement juste pour voir cette nouvelle production.

    silverword

    (31 juillet 2013 - 11:46)

    @NeoDandy c’est vrai que Tonto Johny Depp vole un peu la vedette au héros mais à la vue de la qualité des blockbusters de ce mois de juillet, Lone Ranger tire véritablement son épingle du jeu

    NeoDandy

    (1 août 2013 - 10:46)

    En même temps, Johnny Depp est quand même immanquable dans la plupart de ses rôles. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’il est en tête d’affiche : il n’a pas été conçu comme LE héros mais sa présence attirera inévitablement beaucoup de personnes au cinéma ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.