Realme 8

Test du Realme 8, une nouvelle référence sous les 200€

Quelques mois après la sortie du très bon Realme 7 (lire le test à cette adresse), la marque chinoise Realme réitère l’expérience, en ce printemps 2021, avec la sortie récente du Realme 8 Pro et aujourd’hui même, la sortie du Realme 8. Autant le dire tout de suite, le Realme 8 reprend la plupart des fonctionnalités de son grand frère, en les améliorant. Loin d’une révolution, cette évolution sous siglé 8, permet au Realme 8 de devenir une excellente référence pour un smartphone sous la barre des 200€ : avec un smartphone fin, doté d’un écran AMOLED, autonome et performant. Un must, que l’on va voir en détails.

Le smartphone est, comme à l’accoutumée de ses prédécesseurs, livré avec une coque de protection transparente, un film protecteur pré-appliqué, un chargeur USB de 30W et un câble de recharge USB type-C.

Niveau design, ce dernier diffère légèrement par rapport au précédent modèle. Premièrement, l’écran avant passe du LCD à l’AMOLED équipé d’un lecteur d’empreintes sous l’écran. Ce passage fait perdre 0.1″ à l’écran passant à 6.4″ mais faisant grimper l’intégration à 90.8%. Le poinçon, lui, légèrement plus petit, reste sur la partie haut gauche de l’écran.

L’écran Amoled propose le always on display

Alors que la partie haute du Realme 8 reste assez simple avec l’unique présence du second micro, la partie basse va concentrer la sortie mini jack 3.5 mm, le micro principal, le port USB type C et la grille de l’unique haut-parleur du téléphone.

Realme 8

Les tranches elles, évoluent légèrement. En effet, avec le passage du lecteur d’empreintes sous l’écran, le bouton power reprend une taille assez classique, placé sous les boutons volumes. La tranche gauche, elle, embarque le tiroir à double SIM et micro SD.

Avant de passer à l’arrière, notons qu’un travail non négligeable a été effectué sur la finesse et la légèreté du smartphone. En effet, le téléphone passe de près de 9.4 mm à un peu moins de 8 mm et d’environ 200 grammes à 177 grammes. Cette petite cure lui permet d’être bien plus agréable à prendre en main.

L’arrière, lui, ne laissera personne indifférent. Fait de plastique (maitrise des coûts oblige), on retrouvera sur le côté gauche le bloc photo doté de quatre lentilles et sur toute la droite du smartphone, un bandeau effet “hologramme”, entendez par là des reflets arc-en-ciel, avec le récent slogan de la marque “DARE TO LEAP”. On ne peut plus visible, il vous faudra opter pour une coque arrière opaque si vous souhaitez un peu plus de sobriété. En dehors, rien à ajouter de spécifique, du classique.

Realme 8 back

Avec quelques rayons de soleil, le slogan ne passera pas inaperçu

Regardons les caractéristiques techniques du smartphone, notamment en le comparant à la mouture 7 de la marque. Le Realme 8 est une évolution, et en ce sens assez peu de choses vont changer à l’intérieur de la bête. Une des nouveautés est le passage d’une écran LCD à un écran AMOLED doté d’un lecteur d’empreintes sous l’écran. Le reste, hormis le bloc photo, restera identique. Nous allons ainsi retrouver le couple 6 Go de RAM et le Helio G95, 64 ou 128 Go de stockage couplé à une extension via micro SD. Pas de grands changements (NFC, batterie 5000 mAh, recharge 30W) mais une évolution très appréciable, le G95 étant très bon pour la vie de tous les jours et même sur du jeu. Le seul “défaut” viendrait de la perte du 90 Hz avec le passage à l’AMOLED, mais le gain en qualité d’écran n’est pas négligeable.

Smartphone Realme 7 Realme 8
Version d’Android Android 10 Android 11
Taille de l’écran 6.5″ format 20:9 ème / 90 Hz / LCD 6.4″ format 20:9 ème / 60 Hz / AMOLED
Résolution d’écran FHD+ 2400*1080p FHD+ 2400*1080p
Processeur Mediatek Helio G95 Mediatek Helio G95
Mémoire vive 4 / 6 / 8 Go 4 / 6 / 8 Go
Mémoire interne 64 Go / 128 Go

µSD jusqu’à 256 Go

64 Go / 128 Go

µSD jusqu’à 256 Go

APN dorsal 48 MPx

8 MPx

2 MPx

2 MPx

64 MPx

8 MPx

2 MPx

2 MPx

APN frontal 16 Mpx 16 Mpx
Batterie 5000 mAh avec charge rapide de 30 W 5000 mAh avec charge rapide de 30 W
Divers double SIM, NFC

200 grammes, 9.4 mm d’épaisseur

double SIM, NFC, lecteur empreinte sous l’écran

177 grammes, 7.99 mm d’épaisseur

Prix 179€ version 4 Go de RAM

199€ version 6 Go de RAM

199€ version 6 Go de RAM et 64 Go de stockage

249€ version 6 Go de RAM et 128 Go de stockage

Côté performance, le smartphone est aussi performant que le précédent modèle, avec un Helio G95, gravé en 12 nm, assez proche du Qualcomm Snapdragon 732G, assurant ainsi de bonnes performances dans l’usage de tous les jours, sans ralentissements, permettant de jouer à la plupart des jeux, en qualité moyenne et au framerate stable. Le smartphone est livré avec la dernière version d’Android 11 (sécurité du 05/02/2021), accompagné de la surcouche Realme UI 2.0. Cette surcouche, assez légère, est dotée de nombreuses options de customisations graphiques (différents modes sombres, icones, etc.) ainsi que de quelques applications préinstallées : Tiktok, Whatsapp, SoLoop, Office, etc., facilement désinstallables.

Autre changement par rapport à son prédécesseur, le Realme 8 remplace son capteur 48 Mpx de la mouture n°7 par un capteur de 64 Mpx, accompagné de trois autres capteurs (identique au précédent modèle) : un ultra grand angle (angle de 119°) de 8 Mpx, un capteur macro de 2 Mpx et enfin un capteur de 2 Mpx dédié à l’analyse de la profondeur pour les effets bokeh.

Realme 8 64 Mpx

Le passage au capteur de 64 Mpx permet, grâce au pixel binning, de produire des clichés de 16 Mpx, avec des photosites d’une taille de 1.4 µm.  Les clichés par défaut, en 16 Mpx, permettront ainsi de capter un maximum de lumière en basse luminosité. En pleine journée et dans d’excellentes conditions, les clichés produits sont de très bonnes qualités : colorimétrie et détails, nous avons de belles photos. Les photos en 64 Mpx, apporte des détails supplémentaires, de manière assez efficace, notamment lorsqu’on zoom sur certaines parties des clichés. En basse luminosité, le capteur s’affaiblit, malgré un mode dédié. Les clichés sont assez vite lissés mais reste encore exploitables dans l’ensemble, tant qu’on ne s’attarde pas sur les détails. Mais en très basse luminosités, le capteur s’emballe et le flou et bruit numérique prennent le pas, même en utilisant le mode nuit.

Cliché pris en mode “photo” en 16 Mpx
Realme 8 Photo 46 Mpx
Cliché pris en mode 64 Mpx
Realme 8 photos
À gauche un zoom sur la photo en 16 Mpx, à droite en 64 Mpx
Photo en ultra grand angle

La scène est uniquement éclairée par la TV
Le capteur macro ne vous sera pas souvent utile…

Côté autonomie, le smartphone embarque une batterie d’une confortable capacité de 5000 mAh, accompagnée de la charge rapide (et du chargeur) de 30W. Cette puissance va vous permettre de charger, 50% du téléphone en 26 minutes et 100% en 65 minutes. Et ces 5000 mAh vont vous permettre de tenir deux jours sans problème et une journée en cas d’utilisation intensive, notamment en cas de séances de jeu soutenu. D’ailleurs, la marque a intégré un système de refroidissement liquide nommé “Copper Liquid Cooling System”, permettant d’améliorer le refroidissement et donc, les performances sur de longues sessions.

Realme 8

Au final, que dire du Realme 8, hormis que nous avons affaire là à un très bon téléphone d’entrée de gamme à moins de 200€. En effet, en seulement quelques mois et sans augmentation de prix, Realme a apporté plusieurs nouveautés non négligeables comme un design plus fin, un écran AMOLED, le lecteur d’empreintes sous l’écran et un capteur principal, plutôt correct, de 64 Mpx. Pour le reste, le smartphone se veut être endurant avec ses 5000 mAh et performant avec son Helio G95, assez bon en gaming. Son concurrent sur le marché sera sans contexte le Mi Note 10 proposant plus ou moins les mêmes caractéristiques, au même prix.

Realme 8

199.99 €
9.3

Général

9.3/10

Pour

  • Un écran AMOLED de bonne facture
  • Excellente autonomie
  • Des performances au top pour 200€

Contre

  • Un slogan, au dos, qu'on ne peut pas louper
  • Les photos en basse luminosité, ce n'est toujours pas ça

Roxarmy Auteur

Blogueur durant ses heures perdues. Adore l'informatique, les mangas et le high-tech mais aussi et surtout jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.