Test du Nokia 7.2, smartphone au design primé mais à l’assistant à la fois bien et mal placé

Le MWC 2020 annulé pour cause de coronavirus , HMD Global a choisi de différer sa conférence de presse. L’entreprise détentrice de Nokia ayant reçu 8 récompenses au IF Design Awards 2020 notamment pour le Nokia 7.2 mais l’esthétique est elle la seule qualité de ce téléphone ou possède t il des caractéristiques annonçant celles des modèles à venir ?

Avec un visuel du téléphone sur fond de poignée de main et du logo Nokia centré et de taille conséquente, la référence à « Connecting People » le slogan historique de la marque est finement évoqué sur le packaging du Nokia 7.2. Au bas de la boite figurent la désignation du téléphone et l’indication que ce dernier tourne sous Android One.

A l’intérieur se trouvent le Nokia 7.2, un extracteur de carte SIM, un chargeur, un câble USB-C, un livret pour la prise en main de l’appareil et un casque intra auriculaire filaire. à la place une coque de protection dorsale en silicone aurait peut-être été plus utile vu la tendance actuelle à privilégier les écouteurs sans fil.

Pesant 180 grammes pour 159,88 x 75.11 x 8,25 mm, le Nokia 7.2 est recouvert sur ses 2 faces par du verre Corning Gorilla légèrement incurvé. Ses bords arrondis ajoutent du confort à sa prise en main. La combinaison avec son châssis en métal lui confère un design naturel rehaussé à l’arrière par un sympathique effet de réfraction de lumière.

La partie supérieure du dos contient dans un cercle excroissant  trois appareils photo bénéficiant de la technologie Zeiss Optics.Le principal Quad Pixiel à 48 MP est secondé par un capteur de profondeur à 5 MP et un grand angle 118° de 8 MP. Juste en dessous sont placés un lecteur d’empreintes digitales et à la verticale le logo Nokia.

L’écran IPS 6,3 pouces full HD (1080×2280) du Nokia 7.2 bien que lumineux et supportant les vidéos en HDR grâce à la technologie maison Puredisplay n’offre pas toutefois une expérience cinéma de type Grand Rex puisqu’une encoche en forme de goutte d’eau et un menton certes réduit n’ont pu être occultés.

Les photos obtenues via le capteur principal sont nettes et détaillées avec une légère propension à tendre vers le pastel. Pour le grand angle la fidélité colorimétrique est de mise et le contraste percutant. Pour des selfies, la camera avant de 20 MP donne de bons résultats. Sinon de nuit, tous appareils confondus, la qualité du rendu s’amoindrit.

Un processeur Snapdragon 660 et 6 Go de RAM suffisent amplement pour faire tourner sans ralentissement Android 9 Pie en version One c’est à dire sans aucune surcouche. Cette assurance par Google de recevoir dans un délai rapide les dernières mises à jour de son système d’exploitation est valable durant au moins 2 ans.

Grace à sa batterie de 3500 mAh gérée par intelligence artificielle, le Nokia 7.2 tient 1 jour et demi pour une utilisation classique incluant appels, consultation des réseaux sociaux, visionnage de vidéos, prises de photos et jeux mobile. La recharge via USB-C nécessite environ 2 heures avant que l’indicateur n’atteigne les 100%.

L’emplacement pour 2 cartes SIM sur la tranche gauche permet l’ajout de jusqu’à 512 Go aux 128 Go de stockage initiaux. Sur le côté droit un bouton donne accès à l’assistant vocal de Google. Ce positionnement s’avère parfois gênant lorsque l’on saisit le téléphone et qu’on le déclenche par inadvertance.

Sans être fabuleux, le son délivré par le haut-parleur sur la tranche inférieure remplit sa fonction. A l’opposé, la prise audio jack et les 2 microphones à chaque extrémité du 7.2 pour une capture spatiale du son laissent deviner qu’il vaut mieux éviter de le plonger dans l’eau, Nokia ayant fait l’économie d’une certification IP.

Le Nokia 7.2 est un bon smartphone milieu de gamme avec à son crédit de belles photos, un écran de qualité et le partenariat avec Google . Il pâtit toutefois d’une erreur de conception pour l’utilisation du Google Assistant via son bouton dédié plutôt mal placé. Les prochains modèles conserveront surement l’idée mais rectifieront le tir.


Nokia 7.2
349 euros sur nokia.com

Nokia 7.2

319
7.5

Général

7.5/10

Pour

  • Design premium
  • Capteurs photo Zeiss
  • Android One

Contre

  • Bouton Google assistant mal placé

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.