Test de la Riva Turbo X, l’enceinte bluetooth premium

La marque Riva, bien connu outre atlantique, est arrivé cet été en France avec une enceinte bluetooth premium : la Riva Turbo X. Vendu au prix de 349,99€, la Riva Turbo X se veut une enceinte nomade et performante.

20151121_104620

C’est en la sortant de son packaging que l’on se rend compte que cette enceinte pèse son poids : 1,4 kg. Et sa taille relativement correcte rajoute en sensation de lourdeur. On le comprend vite, cette enceinte n’est pas faite pour être utiliser en déplacement, une enceinte transportable quoi. D’ailleurs, Riva pense à tout et livre avec l’enceinte une sacoche permettant le transport de la Turbo X, une très bonne idée !

20151121_104755

Avant de vous parler de la bête, voici la traditionnelle liste des caractéristiques techniques de la Riva Turbo X. Du lourd, du moins sur le papier :

  • 3 haut-parleurs ADX 60 mm à large bande, 4 radiateurs ADX pour des basses profondes et un amplificateur ADX à 3 canaux
  • Puissance de 45 Watts
  • Boutons de contrôle tactiles et éclairés
  • Micro à réduction de bruit et limitation d’écho
  • Alimentation : 19V DC
  • Autonomie annoncé de 26h à 75 dB
  • Dimension : longueur x largeur x hauteur de (en cm) 8,9 x 23 x 10,5
  • Masse de 1,4 kg
  • Résistante aux éclaboussures à l’aide d’un patin en caoutchouc.
  • Connectiques : entrée mini-jack, sortie USB (office de chargeur), entrée mini-USB (pour mise à jour firmware).

20151121_105100

Bien, parlons design. La Turbo X n’est vraiment pas à cacher. Bien que le haut soit glossy (et donc bonjour les traces de doigts), le reste est très correct. Monolithique, assez discrète, bords arrondis et entouré d’une grille. Le design est simple mais coriace. De plus, des patins en caoutchouc placés sous l’enceinte lui permettent de ne pas glisser. Un de ces patins peut même venir se loger au niveau des entrées sorties, permettant à l’enceinte d’être résistante aux éclaboussures ainsi qu’aux grains de sables. Idéal sur la plage !

20151121_105032

Le haut de l’enceinte (la partie brillante) propose 7 touches tactiles, qui s’éclairent dès qu’on effleure le haut de l’appareil. Les touches dont l’option est activée restent par contre tout le temps allumé. Dans l’ordre nous avons le power, l’option Surround, l’activation du Bluetooth, la touche silence, le contrôle volume et l’option turbo. Je vais revenir sur cette dernière plus bas dans l’article.

20151121_104916

La prise en main au premier allumage est très simple et intuitive : dès que l’on turn on l’enceinte, une voix féminine robotique (à souhait) nous accueil. En effet chaque interaction est accentué d’un commentaire audio “It’s in pairing mode” “Surround”, etc.. Par contre, l’activation du mode turbo nous accueil avec un bruit de moteur qui accélère, volume mis à fond. Marrant la première fois, très agaçant par la suite !

Enfin, terminons le côté physique avec les connexions de la Turbo X. Il y a deux manières de connecter son appareil à l’enceinte : soit via Bluetooth, soit via un mini-jack 3.5mm. L’enceinte dispose donc, en plus de cette dernière un port micro-USB (pour mettre à jour l’enceinte), un port USB pour connecter son iDevice (ou pour recharger son téléphone), une led indiquant l’état de la batterie et surtout un bouton on/off permettant de couper l’alimentation de l’enceinte.

20151121_104935

Niveau logiciel, la Riva Turbo X propose deux modes (en plus du normal) : le mode surround augmente de manière logiciel la spatialisation du son. Même si cela apporte un petit plus en jeu, ce mode ne marque pas les esprits. Pour ma part je le laisse toujours activé dès lors je quitte la musique pour du jeu / vidéo. Le mode turbo quant à lui vous propose d’augmenter le volume jusqu’à 100 dB sans perte de qualité. Je l’ai essayé une fois, mais pas très longtemps, l’enceinte faisait assez de bruit pour réveiller l’étage au complet ! Ce mode peut trouver son compte lors de soirée ou lorsque vous vous trouvez seul en forêt par exemple.

Screenshot_2015-11-30-20-08-44

Une application est aussi disponible sur Android et iOs. Cette dernière vous permet de contrôler votre enceinte via Bluetooth, de voir le pourcentage précis de la batterie ainsi que de changer le retour vocal par des alertes sonores. L’autonomie de la bête est annoncée à 26h, sans le mode turbo. Dans les faits, elle a tenu une semaine sans réclamer à manger. Avec une utilisation en soirée en semaine et en après midi le week-end. De ce côté rien à redire ! Venant en au son, l’enceinte, ou plutôt les différents hauts parleurs, retransmettent un son d’une excellente qualité. Les basses ne sont par contre pas assez représentées, ils sont comme “étouffé”. Mais les aigus et middle sont fidèlement retranscrit.

Au final la Riva Turbo X est une enceinte bluetooth d’une excellente qualité. Tant au niveau sonore qu’esthétique. Malgré qu’elle soit un peu onéreuse avec un prix de lancement de 349,99€, la turbo X ravira tous les amoureux de musiques nomades !

Les + Les –
Un très bon son Pas de NFC
Une excellente autonomie Le mode Surround presque inutile
Très facile à prendre en main Le prix un poil élevé

Roxarmy Auteur

Blogueur durant ses heures perdues. Adore l'informatique, les mangas et le high-tech mais aussi et surtout jouer !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.