Test de Paper Mario The Origami King, un bon jeu à “plier” durant cet été !

C’était en mai dernier que Nintendo créait la surprise en annonçant un nouveau jeu Mario avec une sortie prévue (seulement) deux mois plus tard. C’est ainsi que Paper Mario The Origami King est sorti dans nos contrées le 17 juillet 2020 sur Nintendo Switch. Traditionnellement des jeux RPG et au tour par tour, Paper Mario The Origami King déroge à la règle et quittant le côté RPG tout en gardant les combats au tour par tour en étant presque entièrement un jeu d’aventure.

Paper Mario The Origami King

Paper Mario The Origami King vous met dans la peau (ou plutôt feuille) de notre ami le moustachu Mario qui, après une visite au royaume champignon, se rend compte que le terrible et plié roi Olly fait régner la terreur sur Toadville et le royaume champignon avec ses terribles Origuerriers qui n’hésite pas à capturer tout habitant (allant des Toads au Koopa) afin de les plier (tel des origamis) et les transformer en horrible personnage en 3D ! Et comme à l’accoutumée, Mario va allez devoir sauver la princesse Peach et le royaume champignon de ce sérial plieur. Le scénario du jeu se veut être assez simple mais très efficace, on suit les aventures de Mario et d’Olivia (la gentille sœur du grand méchant du jeu) à travers de nombreux décors et ambiance, le tout accompagné d’une somptueuse mise en scène autour de nombreux personnages.

Paper Mario The Origami King
Les méchants sont toujours pliés et en 3D !

Et ces derniers points ci-dessus sont vraiment les points forts de ce jeu d’aventure. En effet, ce Paper Mario est vraiment très joli comme jeu, avec un univers chatoyant et très coloré aoù l’on traverse de nombreux univers différents comme la classique forêt du royaume, à un parc d’attraction sous le thème des Ninjas, à un désert ou encore sur la grande mer. Jouer au jeu est un véritable plaisir visuel, l’univers “papier mâché” et le rendu des personnages plats en 2D est très subtilement intégré. Aucun ralentissement, de nombreux jeux de lumière et bonne résolution graphique, game design, le côté graphique du jeu est excellent.

Paper Mario The Origami King

Mais le plaisir ne s’arrête pas au visuel, même si tout n’est pas parfait (j’y viens juste après), parcourir cette aventure est aussi plaisante grâce aux différentes mises en scènes et surtout à l’humour omniprésente. Bien que les jeux de mots sur le pliage peuvent paraître parfois poussé à son paroxysme, on sourira de nombreuses fois aux différentes scènes ou petit malheurs qui arrivent à nos personnage. Très orienté jeu d’aventure, le gameplay à bien entendu évoluer, mais parfois pas pour le meilleur en voulant quittant le côté RPG (équipements, expérience) mais en gardant les combats au tour par tour.

Paper Mario The Origami King
Le jeu propose des beaux jeux de lumière

En effet, parlons des changements pas forcément positifs par rapport aux anciens opus, mais du moins non négatif. Équipé d’un marteau, notre moustachu pourra l’utiliser tant pour avancer dans les différents niveaux (déplacer des caisses, ouvrir des portes, etc.) mais aussi se battre directement sur le terrain tel un classique jeu Mario : sauter sur la tête d’un Goomba plié permettra de le “neutraliser” alors que le marteau sera utile sur les Goomba et Koopa géants (en leur tournant autour). Mais les développeurs n’ont pas forcément voulu changer le coeur de la série en gardant tout de même certains combats au tour par tour, alliant puzzle game et combat classique. Autant ces combats sont plutôt réussis avec les Esplis et les boss, et réellement long et ennuyant contre les ennemis classiques.

Les combats au tour par tour sont assez loin d’un RPG classique car ils allient combat et puzzle game. En effet, en début de chaque tour, vos ennemis seront dispersés sur la grille (voir ci-dessous). Le combat se déroule ensuite en deux temps : premièrement vous devez aligner vos ennemis en bougeant les dalles puis deuxièmement utiliser une de vos deux attaques : saut ou marteau, pour les détruire. Ces combats sont très simples et terriblement ennuyants, car ces combats se trouvent être identique à chaque fois.

Les combats au tour par tour sont répétitifs

Par contre, les combats contre les boss (assez rare donc) sont bien plus intéressants. En effet, pour ces combats vous quittez le centre et chaque case se compose de différentes actions, allant du sens de déplacement de points de vie supplémentaires ou de double attaque. Les combats deviennent ainsi plus intéressants et un peu plus corsés, car chaque ennemis possède son propre paterne, point faible et piège à éviter !

Paper Mario The Origami King
Les combats contre les Esplis (Boss) sont par contre ingénieux

Au final Paper Mario The Origami King est un très bon jeu qui ravira petit et grand … à condition de ne pas s’attendre à un gameplay identique aux précédents opus. Attendez-vous plutôt à un bon jeu d’aventure avec une petite composante au tour par tour, rébarbatif mais facilement esquivable, qu’à un grand RPG où le farming sera de mise. Quoi qu’il en soit, Paper Mario The Origami King reste le jeu du mois d’Août en faire en toute sérénité.

Paper Mario The Origami King

44.99 €
9.2

Général

9.2/10

Roxarmy Auteur

Blogueur durant ses heures perdues. Adore l'informatique, les mangas et le high-tech mais aussi et surtout jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.