paper beast

Test de Paper Beast, un jeu PSVR poétique tout en papier

Éric Chahi, ce nom ne devrait pas vous laisser indifférents si vous vous intéressez un tant soit peu à l’histoire du jeu vidéo (ou si vous avez un peu plus de 40 ans). Ce derrière ce nom, se cache la personne ayant conçu et développé le mythique Another World. Ce bon monsieur ayant révolutionné le jeu vidéo revient cette année avec un nouveau jeu vidéo jouable uniquement en VR (Réalité Virtuelle). Paper Beast est le nom de sa dernière production, où vous allez voyager de manière poétique dans un univers rempli de monstres en papier…

Paper Beast

Le jeu se joue exclusivement à l’aide d’un casque VR et (pour le moment) uniquement sur PS4. Ne vous attendez pas à un jeu rythmé, bourrin ne vous laissant pas une minute pour respirer. Paper Beast, comme les différentes couleurs pastel utilisés pour les artworks, se veut être un jeu calme et envoûtant où contempler l’environnement et ses habitants fait partie intégrante du jeu. Le type de gameplay le plus approprié et bien mis en œuvre, est celui du puzzle game qui sans être extrêmement compliqué, vous permettra de parcourir un monde poétique.

Le jeu commence dans une sorte de pièce virtuelle où, sur fond de musique rock japonais, vous apprenez à rapidement utiliser les mouvements du jeu : se déplacer et attraper des objets. À partir de là, ni texte ni voix ne viendront vous aider ou aiguiller. Toute l’histoire vous sera comptée de manière visuelle, sublimée par de très jolies musiques de fond… Une balade poétique au pays des monstres en papier. Et parlons en de ces Paper Beast qui sont tout de même un des points forts du jeu. Visuellement fait de papier, ces derniers ne ressemblent en rien à ce qui existe sur terre. Loin d’être des monstres, ces bêtes ont dans le jeu, une certaine âme, tant dans leur aspect que dans leur façon de marcher, leur donnant vie et nous donnant envie de les contempler.

PSVR oblige, nous sommes loin d’un jeu rempli de détails et d’effets spéciaux. Paper Beast se démarque donc par une technique et des couleurs rappelant un petit peu du cell shading, permettant d’avoir à tout instant une vue digne d’une peinture. Assez souvent en extérieur (bien qu’avec quelques passages dans des grottes), le jeu se veut très joli, hormis le côté un peu pixelisé du PSVR. Côté prise en main c’est assez simple. Le jeu se joue soit à la manette, soit aux PS Move avec très peu de différences entre les deux. Les déplacements s’effectuent uniquement via téléportation pour très probablement éviter le syndrome dit “Motion Sickness” qui en d’autres termes, donne l’envie de vomir. Quant aux différentes interactions que l’on peut avoir avec le monde, nous avons simplement à pointer le faisceau laser sortant de la manette (in game bien entendu) pour pouvoir attraper ce que l’on souhaite et ainsi le déplacer. Pas de craintes quant aux différents “puzzles”, ils sont assez simples pour ne vous faire réfléchir que quelques minutes avant de pouvoir continuer l’aventure.

Paper Beast
Game play à la manette

Le jeu dispose d’une petite durée de vie de quelques heures, même en prenant son temp, et ce même si un mode bac à sable existe permettant d’utiliser tous les éléments du jeu. Cela n’empêche pas de profiter d’un univers hors du commun, mystérieux et poétique à la fois.

Simple à prendre en main, rempli de d’animaux en papier mystérieux et vivants à la fois, poétique et joli, Paper Beast est un jeu qui vous fera découvrir un autre univers sans encombre et sans stress.

Roxarmy Auteur

Blogueur durant ses heures perdues. Adore l'informatique, les mangas et le high-tech mais aussi et surtout jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.