Test de la manette Choc, l’intelligent design de Pbtails

Se lancer sur le conséquent marché des accessoires pour le jeu vidéo est un pari risqué qui peut s’avérer rentable à condition de proposer un produit convaincant. Quels ingrédients que la jeune entreprise chinoise Pbtails a-t-elle intégré à sa recette pour que sa série de manette choc séduise sur Kickstarter ?

Le design est un maitre mot chez Pbtails puisque qu’il intervient dès le packaging. D’aspect compact, la boite en carton de la manette Choc revêt un fond argent assez inhabituel pour ce type de produit. Il y apparait le logo, une appellation abandonnée pour une question de droit, sa référence produit, sa nature en anglais et en chinois.

A l’arrière est reproduit la même chose avec en plus les icones de conformité aux normes européennes, l’adresse internet du site et l’email du support. A l’intérieur se trouve la manette Choc couleur Cyber Truck (Vert), un câble de charge au format USB-C, un étui de protection vert translucide pour le transport.

D’inspiration rétro, la Choc possède une esthétique très graphique. Petite avec des dimensions de 60 x79,6 mm pour une épaisseur de 23,1 mm, elle ne pèse que 114g. Bien qu’anguleuse, sa préhension est agréable car la manette est conçue de manière à ce qu’aucun coin saillant ne s’enfonce dans les mains.

Les sticks gauche et droit sont bien positionnés sous les pouces et offrent une importante marge de manœuvre. Il en va de même pour les gâchettes avants qui sont parfaitement accessibles. Sans être gênant c’est moins le cas pour le haut de la croix directionnelles ou du bouton x parmi les 4 du coin droit de la manette.

En revanche avoir positionné les secondes gâchettes avant sur la même ligne que les premières plutôt qu’en dessous comme sur la plupart des manettes risque de déstabiliser les joueurs et d’amoindrir le délai d’exécution car plutôt que de descendre et remonter le doigt pour passer de l’une à l’autre il faut l’étendre et le replier.

L’autre solution consiste a poser l’index de chaque main sur les 2 gâchettes et d’actionner celles qui se trouvent vers les bords avec les phalanges et les autres situées plus vers le centre avec le bout du doigt. L’exercice nécessite un certain temps d’adaptation avant d’être intégré et par conséquent efficace.

Disposé en V, les boutons + – accueil capture bien que peu ex croissants sont fonctionnels et semblent assez qualitatifs pour résister dans la durée. Le bouton T définit comme tir automatique le bouton appuyé juste après. Enfin sur l’ensemble des boutons, la pression nécessaire à leur déclenchement doit être franche.

Bien que compacte la Choc possède un capteur de mouvement mais aussi des moteurs asymétriques permettant au joueur de sentir des vibrations. En maintenant appuyé le bouton de synchronisation situé à l’avant, elle se connecte sans problème en Bluetooth 5.0 à un PC, un MacBook, une TV LG UK6300PLB ou une Switch.

Sur ces machines aucunes déconnexions ou ralentissements ne sont survenus. Via son câble USB-C, 2 heures ont été requises pour recharger à 100% la Choc depuis le port USB d’un Macbook. Elle a tenu toute la durée du test bientôt à venir de DC Super Heroes Girl soit environ 14h de jeu cumulées.

Originale par son design, bien finie et plutôt complète d’un point de vue technologique mais sans être encombrante, la manette Choc de Pbtail cumule les atouts à moins de 50$. Il reste encore quelques jours avant la fin de son Kickstarter pour vous la procuriez à ce prix, profitez-en.


Choc de Pbtails
A partir de 50 euros sur kickstater.com jusqu’au 25 juin 2021

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.