Test de Demon’s Souls sur PS5, le premier jeu next-gen est là

J’en avais beaucoup entendu parler des Dark Souls et plus généralement la série des “Souls”. Les retours que j’avais étaient simples : de très bons jeux, mais des jeux très difficiles. Malheureusement, je n’avais jamais eu le temps d’y jouer, mais cette époque est à présent révolue avec le remake de Demon’s Souls sur la toute nouvelle PlayStation 5. Premier jeu réellement (et exclusivement) next-gen, autant sur PS5 que sur Xbox Series S|X, Demon’s Souls est tout simplement excellent.

Sorti initialement sur PS3 en 2009, les développeurs BluePoint ont refait le jeu de A à Z, sans toucher à l’esprit et au jeu initialement pensé par From Software. La plus grosse modification, d’où son appellation de Remake, est la partie graphique. Avant de parler du jeu en lui même (nombres d’entre vous ont dû y jouer depuis 2009), parlons de la partie graphique. Le jeu est tout simplement magnifique. Je n’ai jamais eu l’occasion de jouer à un quelque chose d’aussi beau sur console, et Demon’s Souls met déjà la barre très haut annonçant que du bon pour le futur des consoles next-gen.

Le Nexus et la jeune fille en noir

Tant sur la technique que sur la direction artistique, le jeu vous fera très souvent sortir un “ouah” sur différents plans et de rapidement utiliser le mode photo du jeu pour immortaliser la scène. Le jeu est divisé en cinq grands niveaux plus un hub central nommé le Nexus. Chacun des mondes est différent l’un de l’autre. Alors que l’on va explorer les confins d’une mine dans le Tunnel de Rocheroc, nous allons visiter une ancienne prison dans la Tour de Latria ou encore, mon préféré, parcourir un royaume et un château dévastés dans le Palais de Boletaria. Chacun des mondes suit bien entendu le level design et la mécanique du jeu sur PS3, mais l’esthétique a été retravaillé : textures, design des personnages et des monstres et esthétique globale. Le Palais de Boletaria n’a plus grand chose à voir avec la version PS3. Là où les niveaux étaient simplement des lieux, la direction artistique prise par BluePoint donne une nouvelle vie à Demon’s Souls, aux lieux et à l’histoire de ces mondes ruinés. Si j’image, les décors sur PS3 étaient que des décors et excuses pour tuer des monstres, alors que la version PS5 raconte une histoire. Les deux comparaisons ci-dessous le montre assez bien..

Côté configuration graphique, le jeu propose soit de la 4K native limité à 30 images par seconde, ou un mode 4K dynamique débridé lui à 60 images par seconde. Même si le jeu est extrêmement joli avec quelques particules de plus dans son mode cinématique, je vous conseillerai d’y jouer à 60 images par secondes, tant le jeu demande, dans son gameplay, d’être dynamique et une fluidité parfaite n’est pas une option. Ce qui est tout même impressionnant, c’est que le jeu maintient ses 60 ips en toutes circonstances, en 25h je jeu, je n’ai pas constaté le moindre ralentissement, un beau travail d’optimisation. Ha et tant que j’y suis, la PS5 et son SSD permet au jeu de supprimer ses temps de chargements … que demander de plus ?

Premier monde du jeu sur PS3
Premier monde du jeu sur PS5

Le côté graphique mis à jour, les développeurs ne pouvaient passé à côté du son. Toutes les musiques et voix du jeu (traduit dans plusieurs langues) ont été réenregistrées. Tout est parfait de ce côté aussi, les voix françaises sont très bonnes et les musiques simplement parfaites. Les cris d’horreurs dans les tréfonds de la prison de la tour de Latria, aux hurlements des deux dragons de Boletaria, les bruitages sont parfaitement immersifs et très bien réalisés.

Je savais le jeu difficile, mais pas à ce point… Enfin, au début, notamment au premier niveau (plutôt long par rapport au reste du jeu), j’ai peut-être recommencé mes parties une bonne centaine de fois. À tel point que je connaissais l’emplacement et les patterns de chaque ennemis. Mais à chaque partie, je m’améliorais un peu plus, apprenais à esquiver au bon moment, à contrer, à attaquer à distance, à lever mon bouclier dès que possible, etc. jusqu’au boss final. En effet, dans ce jeu, chaque niveau sans exception se solde par un boss tous aussi impressionnant les uns que les autres, avec des mises en scène et combats à couper le souffle. Parfois bourrin, parfois sous forme de puzzles, les boss sont tous réussis dans Demon’s Souls … même (hormis un ou deux) que je trouve extrêmement faciles ! En effet, le chemin pour parvenir au boss est pour ma part la partie la plus compliquée de chaque niveau, le boss à la fin étant une simple formalité. Enfin je dis ça, mais l’Anthropophage a failli venir à bout de ma patience. Mais en arriver à bout procure une réelle sensation d’avancement et on se dit “au suivant”.

Demon's Souls
l’Anthropophage, je ne suis pas prêt d’oublier ce combat.

Un petit mot sur la manette DualSense avec ses gâchettes adaptatives et retours haptiques. Alors que le jeu fait quasi l’impasse sur les gâchettes (ressentis uniquement avec un arc), les vibrations HD sont bien présentes et ajoutent un peu plus d’immersion. En effet, à chaque coups de lames on ressent une vibration différente. Ou encore contre un boss, où chacun de ses battements de cœurs se faisait ressentir par des vibrations montant et diminuant d’intensités. Sauf à quelques endroits où les vibrations aident (de manière facultative) au gameplay, elles rajoutent

Les boss sont tous aussi impressionnants

Vous l’aurez compris, je suis tombé sous le charme du jeu. N’ayant pas eu l’occasion d’y jouer il y a de cela 11 ans, je découvre le jeu sous son plus beau jour. Graphiquement impeccable, temps de chargement inexistant et très bon gameplay et game design, Demon’s Souls Remake sur PS5 est tout simplement excellent et je le conseillerai à quiconque souhaitant tenter une aventure au défi hautement corsé et mais fun à jouer. Le seul défaut que je lui trouverai viendrait de son prix de vente très salé, à 79.99€. En espérant que tous les jeux ne finissent pas à ce tarif, je maintiens mon conseil sur le jeu, même s’il faut attendre quelques semaines / mois afin d’avoir le jeu en promo.

Demon's Souls Remake

79.99 €
9.5

Général

9.5/10

Roxarmy Auteur

Blogueur durant ses heures perdues. Adore l'informatique, les mangas et le high-tech mais aussi et surtout jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.