Nous avons déjà eu l’occasion de vous présenter un PC portable pour gamer en version 15 pouces (Lire : Test du Portable GE62 6QF Apache Pro MSI) de chez MSI. Souvent considérés  comme  “faibles”, cétait l’occasion de découvrir et montrer qu’ils en ont dans le ventre. Aujourd’hui, je vais vous présenter un nouveau PC portable destiné aux gamers avec tout de même une montée en gamme : le Acer Predator 17 (G9-791-730K pour être précis).

Le Predator 17 est un PC orienté gamer d’une diagonale de 17 pouces (une version 15 pouces existe, nommé Predator 15). Équipé des derniers composants informatiques, il allie fonctionnalité et puissance. De manière globale, le Predator 17 comprend :

  • un écran 17,3 pouces, mat, en Full HD
  • un processeur i7 6700 HQ (quad core 2.4 GHz)
  • une GTX 980m avec 4 Go de mémoire dédié
  • 16 Go de mémoire vive en DDR4
  • 256 Go de SSD et 1 To de disque dur (7200 tr/min)
  • Le tout pesant 4 kg, batterie inclue

En somme, du lourd. Mais pas que, en effet, le PC en lui-même possède, que ce soit dans son design ou fonctionnalité physique / logiciel, de petits ajouts qui font tout de même toute la différence. Premièrement son design. PC gamer oblige, le Predator 17 affiche un design rouge et noir assez joli qui reprend un peu les lignes d’une voiture de course, le tout rétro éclairé dans un rouge profond. De même les grilles de ventilations à travers leur design en forme de vague rendent le tout très agréable.

20160711_203835

L’intérieur du PC n’est pas en reste. En plus du clavier, 5 touches programmables (plus une pour le changement de profil) sont présentes sur le côté gauche de l’appareil. En plus du power, un dernier bouton logé près du trackpad permet d’une simple pression d’activer ou de désactiver ce dernier. C’est simple dans l’esprit, mais diablement utile. Le clavier est bien entendu rétro-éclairé, divisé en trois parties distinctes : une côté gauche, la seconde à droite du clavier alphabétique et enfin  le pavé numérique.20160712_084719

20160711_203718

Ces 5 touches sont toutes programmables via le programme PredatorSense installé par défaut.

predatorSense

Côté connectique, la bête est très bien équipée, loin des ultrabooks avares en ports USB. Sur la tranche droite, nous retrouvons le traditionnel port Ethernet, deux ports USB 3.0, un port HDMI, un port Display Port et enfin un port micro USB 3.1 type C. De l’autre côté, deux autres ports USB 3.0, l’alimentation, deux jack 3.5 mm (casque & micro) et enfin un lecteur de carte SD.

predator 17

Tranche droite

Predator 17

Tranche gauche

Mais pas que, en effet toujours sur le côté gauche de l’appareil, un emplacement est réservé au traditionnel lecteur DVD. Mais, le petit plus, c’est que ce lecteur est amovible.

20160712_084533

Un petit bouton poussoir permet de le retirer très facilement afin de le remplacer par un autre module : un ventilateur supplémentaire. De la marque Cooler Master, ce ventilateur va vous permettre de refroidir un peu plus votre machine, ce qui est parfait lors de longue session de jeu. Je trouve l’idée très bonne d’avoir une partie modulaire, j’espère qu’avec le temps, les constructeurs proposeront plus de modules. Peut-être un lecteur Blu-ray ? Mr Acer, le DVD est légèrement dépassé !

lecteur DVD à gauche, ventilateur à droite

lecteur DVD à gauche, ventilateur à droite

20160712_084406

ventilateur en haut, lecteur DVD en bas

Et concernant l’ennemi n°1 des ordinateurs dénommé poussière, Acer propose une solution assez ingénieuse sous l’appellation DustDefender. Ce dernier permet aux ventilateurs, lorsque l’ordinateur n’est pas en utilisation intensive, d’inverser de temps à autre la rotation des ventilateurs afin d’empêcher la poussière de s’accumuler.

dustDefender

L’arrière de la machine permet d’entrevoir une trappe fixée à l’aide de deux vis. Cette dernière renferme les deux disques (format SATA et M2) ainsi que l’emplacement de la mémoire vive (RAM.). Cette trappe est la bienvenue, permettant ainsi de pouvoir changer les composants sans avoir à démonter la carcasse du PC et risquer ainsi de perdre la garantie ou pire, casser quelque chose (quand on est doué comme moi …).

Une fois avoir fait le tour du propriétaire, on allume le pc. Et au bout de quelques minutes, on se rend compte du monstre qu’on a entre les mains. En effet, avec sa GTX 980m, ce Predator 17 est capable d’encaisser de très forte charge, et ce malgré la sortie récente des Nvidia 10×0. Aucune mouture portable n’a été annoncée, ce qui place cette GTX 980m toujours dans la catégorie haut de gamme. Couplé à un i7 de dernière génération (4 cœurs, 8 en hyper-threading), à 16 Go de mémoire vive et d’un SSD, le Predator 17 se trouve être à l’usage extrêmement rapide, et ce qu’importe la tâche.

En effet, tout est réactif, l’ordinateur met quelques secondes à démarrer, les logiciels ou applications se lancent, pratiquement, instantanément. Et cela se confirme en jeu. Par exemple, avec le jeu Ark (mon jeu du moment), la GTX 980m permet un fps en high / ultra en Full HD (avec quelques diminutions au niveau de l’aliasing) d’un taux d’images par seconde aux environs de 30 – 35. Ce qui, pour ce jeu de survie en open world, est très correct. Internet étant rempli de testeurs fous, vous trouverez via ce lien, des dizaines de jeux testés avec cette carte graphique, afin d’avoir un maximum de chiffres.

Mais tout ça a un prix, vous offrir cette bête vous coûtera tout de même environ 2000€ ! Je sais qu’il est possible de se faire une tour bien plus performante à ce prix, mais le Predator 17 offre aux nomades de très bonnes performances dans un espace réduit. Les joueurs occasionnels pourront se tourner vers une carte graphique moins performante (et donc moins cher) comme la GTX 970m voir même la 960m, mais pour les autres, si votre bourse vous le permet, n’hésitez surtout pas !