Entretien avec Dave Mervik, senior narrative designer et Andreas Johnsson cofondateur de Tarsier Studios

Little Nightmares contient énormément de références cinématographiques. Dave Mervik, Senior Narrative Designer et Andreas Johnsson cofondateur de Tarsier Studio ont gentiment accepté de m’en dire un peu plus sur  leur dernière création.

Quels sont les réalisateurs qui ont influencé votre travail ?

Dave Mervik : Des gens comme Jean Pierre Jeunet, Caro, David Lynch et son aptitude à jouer sur les tonalités et les émotions. Je suis ravi  que cette impression de rêve éveillé créé par David dans ses atmosphères se retrouve dans le jeu.

La violence n’est pas démonstrative dans Little Nightmare juste suggérée ?

Dave Mervik : Nous ne voulions pas d’expérience horrifique. A force de voir du gore, de la violence, du sang on en devient presque immunisé. Nous nous somme aperçus qu’en trouvant une équilibre entre un aspect sombre et un autre plus joyeux on a peur dans les 2 cas.

Quels sont les jeux vidéo qui vous ont inspirés ou que vous aviez à l’esprit quand vous faisiez le votre ?

Andreas Johnsson : Tout le studio a beaucoup d’influences diverses. Quand nous avons démarré la société, nous avions tous un background différent mais nous aimions tous jouer à des jeux tels que Ico, Shadow of the Colossus. Quand nous avons travaillé avec Sony nous avons intégré ce que nous appelons la physicalité et une tactilité qui se retrouvent aussi dans notre jeu.

Au cinéma la musique occupe un rôle aussi important que celui des images, pouvez-vous en dire plus sur le compositeur de Little Nightmare ?

Andreas Johnsson : Notre audio designer Tobias Lilja est talentueux. Sa personnalité et son travail occupent une place importante dans le développement du jeu. Il a beaucoup travaillé pour créer, ajouter plus d’émotions, de tensions et de joie dans le jeu. Rien qu’à l’écoute de la bande annonce, triste et joyeuse à la fois s on est transporté.

Les voix sont absentes dans Little Nightmares ?

Il y a des voix mais pas de paroles. Les bruits provoquent des émotions. Nous avons essayé avec ce jeu de raconter une histoire à travers un environnement et ainsi laisser le joueur l’expérimenter et l’interpréter à sa manière. Cela revient à regarder un bon film contenant des éléments étranges qui à la seconde vision seront perçus différemment.

Andreas Johnsson : Même si le travail que font les doubleurs est apprécié, il existera toujours un certain nombre de joueurs pour lesquels cela ne fonctionne pas. C’est basé sur le même principe de ne pas montrer les choses mais donner l’impression qu’elles se passent.

On a beaucoup parle de réalité virtuelle en 2016, unn approche VR de Little Nightmare est elle envisageable. Que pensez vous de cette technologie ?

Andreas Johnsson : En premier lieu, j’adore la VR, nous faisons actuellement un jeu uyilisant cette technologie. En ce qui concerne Little Nightmares, nous concentrons nos efforts pour rendre ce jeu aussi bon que possible, en solo avec une forte expérience.

Dave Mervik : En tant que raconteur d’histoires, cette nouvelle façon de s’adresser aux joueur en faisant sauter une barrière m’enthousiasme vraiment.

Andreas Johnsson : Sur notre site vous pourrez voir le trailer de ce nouveau jeu (Statik)


Little Nightmares

Disponible sur PS4, Xbox One et PC

Site officiel de Tarsier Studios

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Entrepreneur High Tech, Gameur old School, Journaliste 2.0. La Quadrature du Cercle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *