Masterclass à l’occasion des 25 ans de Metal Gear [Compte rendu]

Mercredi 9 mai avait lieu au MK2 Quai de Seine à l’occasion du 25ème anniversaire de Metal Gear une Master Class. Comprenez une conférence de Hideo Kojima le créateur de Metal Gear accompagné de Yoji Shinkawa le dessinateur de Solid Snake. Tous deux interrogés par un journaliste.



Pour les néophytes, sachez que Metal Gear Solid est LE jeu qui a ouvert la voie au jeu de type infiltration, ses héritiers sont entre autres, Splinter Cell, Assasins creed, Tenchu pour les plus anciens. Inutile de préciser que pour certains fans, Hideo Kojima fait partie du club très sélect des personnes ayant marqué l’histoire du jeu vidéo et reste  encore aujourd’hui une des personnes les plus influente de cette industrie.

Alors pour assister à une masterclass, il va falloir s’armer de patience, même Solid Snake fait la queue.

Deuxième péage : “Comment je ne suis pas inscrit sur la liste, non je ne cherche pas à resquiller, je suis un vrai fan j’ai même emmené ma version de MGS4 pour PS3 pour essayer de me la faire dédicacer.” Et oui, malheureusement, à cause d’un problème de mail, mon nom n’étais pas inscrit sur les listes….

On peut enfin s’assoir pour … patienter

Après une courte vidéo retraçant de l’évolution de Métal Gear durant ces 25 années, voici l’arrivée de Kojima sous les bravos telle une rockstar…

L’arrivée de Kojima sous les bravos
De gauche à Droite Julien Chièze, journaliste, Hideo Kojima, son interprète et Yoji Shinkawa

Durant cette intervention, on en apprend un peu plus sur la légende Kojima et Solid Snake. Elle est divisée en 4 parties :

– L’inspiration de Metal Gear

Kojima dans sa jeunesse était un féru de cinéma entre autres grâce à ses parents.
Preuve que pour lui le cinéma est important il n’hésite pas à déclarer que son corps est composé à 70% de cinéma. Jeune, il visionne des films d’horreur, des westerns spaghetti et de la SF.  Il s’essaie à la réalisation de quelques courts métrages en 8mm avec un ami Tatsuo et fonde une société du nom de HideTatsu (la contraction des deux prénoms) Prod. Malheureusement il ne trouve pas assez de spectateurs pour voir leur création même à 50 yens le ticket. À cette époque, pas de buzz possible, pas de blog, de facebook ou autre twitter. Les ventes ne remboursent même pas le prix de la bobine. Alors il se tourne vers l’écriture de romans de science fiction. Seul moyen accessible pour raconter des histoires quand on a peu de moyens. Le grand cahier d’Agota Kristof fait partie des livres qui l’ont beaucoup inspiré. Mais là encore aucun livre ne sera publié, Kojima estimant que ses romans n’étaient pas assez bons pour être édités.

– L’invention du “Stealth Action”

Kojima se réclame de la génération Godzilla. Ses parents ont connu la guerre, il voyait à la télévision des avertissements à la population suite à des essais atomiques et les pluies acides qui en résultaient. Cela explique entre autre sa phobie des armes atomiques que l’on se retrouve d’ailleurs dans MGS.

Il est embauché chez Konami en 1986 pour participer à un jeu de plateforme “Lost War”. Mais le projet est abandonné car les moyens techniques à disposition sont trop limités par rapport à l’ambition du projet. Il travaille ensuite en tant que directeur adjoint sur le jeu “Pinguin adventure” où il se fait remarquer pour ses idées originales.

Hideo Kojima montrant la jaquette du jeu “Pinguin Adventure” sur lequel il a débuté

On lui confie alors la réalisation d’un jeu de guerre. Mal à l’aise avec le genre, sans compter les limitations techniques dues à la MSX 2 sur laquelle le jeu doit sortir, son génie créatif trouve la solution. Il va s’inspirer du film la grande évasion en créant un nouveau concept de jeu.  Un jeu où pour gagner il faut s’évader, se cacher… Le jeu d’infiltration est ainsi  né.

– De Metal Gear Solid à Metal Gear Solid 4

Metal Gear sort en 1987 sur MSX2, une suite arrive en 1990 mais c’est en 1998 sur la vénérable Playstation 1ère du nom que Metal Gear s’est le plus vendu. Cet épisode serait selon Kojima  le 3ème épisode en fait dans l’ordre chronologique. Il explique qu’il écrit chaque épisode comme si c’était le dernier. Il n’envisageait pas une saga à la Georges Lucas. Ainsi à chaque nouvel épisode il veut bouleverser la vision qu’on pouvait avoir de la série. Un peu comme pour la saga de “La planète des singes”.
Après MGS 2, Kojima souhaitait disposer de plus de temps pour faire autre chose et endosser uniquement le rôle de producteur. Cependant il continuera de travailler sur l’épisode 3 et 4 ainsi que le spin off Peace Walker. Ce n’est qu’avec MG Rising que ce perfectionniste consent à laisser son staff prendre la relève. Yoji Shinkawa aura la double casquette de producteur et de directeur artistique.

– L’art de Metal Gear

Quand à Shinkawa, il explique que son inspiration lui vient de sa mère et de la calligraphie. Preuve à l’appui, il créé en live le personnage de Kamen Rider  à partir d’un caractères japonais ‘kanji’.

Petit cours de dessin : 1 – on commence par des caractères kanji
Petit cours de dessin : 2 – on rajoute plein de petits points
Petit cours de dessin : 3 – et voila le personnage de Kamen Rider !

 Il est recruté par Kojima en 1994. Sa mission est de dessiner Snake. Il avait un peu de problèmes  en 2D avec les proportions alors il passe à la création du personnage en 3D. Ce qui a plu à Hideo. Il s’inspire d’acteur de film d’action en vogue à l’époque notamment de Jean-Claude Van Damme. Il n’a eu qu’une seule contrainte pour créer son personnage c’est qu’il fallait obligatoirement un bandeau sur les sourcils de Snake. Il explique que c’est plus difficile de rendre expressif  le visage mais il convient cependant que Le bandeau est désormais indissociable de Snake et il considère que c’est comme sa seconde peau.

Snake et sa deuxième peau : son bandeau

Shinkawa considère qu’un dessin est réussi quand il est sensuel ainsi naturellement il aime dessiner les femmes, les robots. Il apprécie les courbes que l’on retrouve sur certaines voitures par exemple.

Qui est ce mystérieux personnage qui se cache parmi les feuilles du cahier de Shinkawa

Selon Hideo, l’avenir du jeu vidéo réside dans le Cloud gaming. Il espère ainsi pouvoir s’affranchir des contraintes liées à telle ou telle plateforme. Son équipe travaille actuellement sur un moteur qu’il appelle le Fox Engine et sur un jeu le Ogre Project qui utilisera cette technologie. Une présentation de MG Rising se fera à E3 et il y aura même une démo jouable. En juillet, à l’occasion des  25 ans de MG au Japon, une annonce officielle sera faite à propos du Fox Engine.

Donc vraiment pas grand chose de nouveau à se mettre sous la dent de ce coté là malgré une assez loooongue conférence.

Skinkawa peaufine son dessin

Après quelques questions des journalistes très spécifiques sur la raison de la présences de certaines armes cachées dont l’utilisation n’a pas été trouvé ou alors carrément mystiques comme : existe-t-il un parallèle voulu par Hideo entre les patriotes et les illuminatis ? Une question sympathique : s’il devait se placer dans la peau d’un réalisateur pour tourner une version film de MGS, Hideo a répondu qu’il verrait bien Hugh Jackman dans le rôle de Snake.

Kojima poste sur son twitter la photo qu’il a pris de la Masterclass

Apres avoir pris une photo de la Masterclass et l’avoir posté sur son twitter la star quitte la scène très rapidement. Il est tard, je repars un peu déçu avec la version de MGS 4 que j’avais emmené sous le bras, elle ne sera pas dédicacé…

Silverword Auteur

Critique de Cinéma, Spécialiste High Tech, Gameur old School, le Triangle Infernal

Commentaires

    illumone

    (14 mai 2012 - 16:35)

    eh, mais on me vois de dos sur ta première photo avec mon sac à dos gris au niveau du poto rouge.

    Je suis comme toi déçu qu’il n’y ai pas eu de scéance de dédicace, j’ai apporté MGS 1, 2 et 4 ainsi que le guide du 2. Et puis, l’interview de 1h30 pour ne rien apprendre au final a part qu’une démo de Rising sera surement jouable à l’E3. Ouaih, super étant donné que je ne vais pas à l’E3 cela me fait une belle jambe.
    L’idée de la master class était pourtant génial.

    silverword

    (14 mai 2012 - 18:10)

    Illumone c’est toi la question sur les illuminatis ?

    illumone

    (14 mai 2012 - 18:31)

    @Silverword : et non, je n’ai pas eu la chance de pouvoir poser une question à Kojima San

    batto

    (15 mai 2012 - 06:41)

    Dommage pour toi mais bon ça devais être vraiment chouette comme moment !

    morlorc

    (17 mai 2012 - 11:11)

    Pas si cool que ça alors :s Dommage il y avait de quoi être rêveur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.